Catégorie : Acteurs

Présidentielle 2022 : voici la liste des candidat.e.s qui s’engagent pour un numérique plus sobre et responsable

Les récentes études sur l’impact environnemental du numérique en France et en Europe et les différentes lois (AGEC, REEN, etc.) publiées en France ces derniers mois montrent l’attente croissante du peuple français pour un autre numérique, plus sobre et plus enviable pour nos enfants.

Pourtant des sujets aussi critiques que l’addiction de nos enfants aux écrans, le travail forcé d’autres enfants dans les mines loin de notre regard, la fracture numérique et illectronisme, les impacts environnementaux catastrophiques du numérique, l’inaccessibilité des services publics en ligne pour les personnes en situation de handicap, l’obsolescence programmée, etc. ne sont pas (ou très peu) abordés dans les programmes des candidats et candidates.

Un décryptage des programmes des candidat.e.s

Le collectif GreenIT.fr a donc décidé de mener l’enquête.

Le 18 décembre 2021, nous avons envoyé à une vingtaine de candidat.e.s un questionnaire pour évaluer leurs engagements concrets et évaluer leurs propositions. Afin de les aider à se positionner, nous leur avons aussi demandé de s’engager sur la mise en oeuvre (ou pas) de 10 propositions concrètes s’ils / elles sont élu.e.s.

4 candidat.e.s s’engagent clairement sur le sujet

Au 24 février 2022, nous avons reçu les retours de 4 candidat.e.s (par ordre chronologique) :

  • Antoine Waechter ;
  • Yannick Jadot ;
  • Anne Hidalgo ;
  • et Valérie Pécresse.

Tou.te.s se sont engagé.e.s à mettre en oeuvre nos 10 proposition si il / elle sont élu.e.s.

10 engagements concrets

Voici les 10 engagements sur lesquels nous avons demandé aux candidats de se positionner et de préciser leur actions s’ils sont élus :

  1. Déployer une stratégie nationale pour le réemploi massif les équipements numériques et le soutien des filières de réemploi
  2. Encourager la mutualisation des équipements numériques, et basculer d’un modèle quantitatif à un modèle qualitatif du numérique
  3. Mettre en place des mesures fortes visant à éco-concevoir les services numériques pour réduire la fracture numérique, l’obsolescence, et limiter la pression sur les infrastructures
  4. Renforcer l’exemplarité des marchés publics en faveur de la sobriété numérique
  5. Lutter contre toute forme de fracture numérique : précarité matérielle, illectronisme et égalité d’accès, notamment via l’accompagnement ouvert à tous
  6. Inclure obligatoirement des études d’impact environnementales et sanitaires, ainsi qu’un débat public citoyen national, avant chaque déploiement d’une nouvelle technologie à l’échelle nationale.
  7. Lutter contre toutes formes d’obsolescence programmée : obsolescence matérielle, obsolescence logicielle, obsolescence marketing
  8. Renforcer la sensibilisation et la formation à la sobriété numérique et au numérique responsable
  9. Généraliser le diagnostic et l’affichage environnemental pour les produits et services numériques via une analyse reposant sur les standards internationaux (ISO 14040/44) et européens (PEF, etc.).
  10. Déployer des réseaux mutualisés et adaptés aux besoins et spécificités des territoires, et coordonnés par les collectivités avec l’ARCEP.

Bientôt une synthèse et un suivi de la mise en oeuvre

D’ici quelques semaines, nous publierons une synthèse des positions de l’ensemble des candidat.e.s.

Et, finalement, nous suivrons le personne élue lors de son quinquennat pour nous assurer que les promesses de campagne se transforment en actions concrètes.

Frédéric Bordage

Expert en green IT, sobriété numérique, et numérique responsable, j'ai créé la communauté GreenIT.fr en 2004. Je conseille des organisations privées et publiques, et anime GreenIT.fr et le Collectif Conception Numérique Responsable (@CNumR).

Site web - Twitter - Facebook - Linked In