Catégorie : Energie

Internet fixe et mobile : 30 à 150 kWh d’électricité par an

[Mise à jour du 15 juin 2018 : dans notre approche initiale, nous avions sous-estimé la consommation électrique des box ADSL et fibre et sur-estimé la consommation des smartphones. L’article a été mis à jour avec des données plus solides. Merci à Cyril Cottet pour son aide.]

Selon UniversFreebox, en 2017, Free a consommé 456 GWh d’électricité (soit l’équivalent de 65.000 français) et émis 32 212 tonnes de gaz à effet de serre (soit 4 000 français). Ce bilan se limite à la phase d’utilisation (scopes 1 et 2), la fabrication et la fin de vie des équipements ne sont donc pas prises en considération.

Pour faire un bilan complet, nous avons reconstitué la consommation électrique des box ADSL et fibre et des boîtiers TV associés (environ 6,5 millions d’abonnés) et des mobiles (13 millions d’abonnés), ainsi que les émissions de gaz à effet de serre associées à cette consommation électrique, soit :
– 1 370 GWh d’électricité (200 000 français)
– 110 000 tonnes équivalent CO2 (14 000 français).

On arrive donc à un total de :
– 1 825 GWh d’électricité (261 000 français) ;
– 141 000 tonnes équivalent CO2 (17 000 français)

80 % des impacts du côté des internautes

Le principal enseignement de notre bilan est que 75 à 78 % des impacts de la phase d’utilisation se situent du côté des utilisateurs. Un ordre de grandeur qui confirme nos études précédentes : ce sont les internautes qui ont les cartes en mains. Eteignez vos box et vos smartphones lorsque vous ne vous en servez pas et évitez le cloud en 4 G ! (lire notre article sur les gestes clés)

Cet ordre de grandeur est logique puisque nombre de box ADSL restent allumées inutilement 24 heures sur 24 alors que cœur de réseau de Free est fortement mutualisé et optimisé. Comme nous le rappelions récemment, c’est « le dernier kilomètre », donc l’internaute, qui impacte le plus.

25 à 235 kWh par an et par abonné

Nous avons poussé nos calculs plus loin pour estimer la consommation électrique et les émissions de gaz à effet de serre par abonné. Sachant que Free a environ 20 millions de clients (13 millions mobiles et 7 millions fixes), on arrive à un bilan total, uniquement pour la phase d’utilisation, par an et par abonné, de :
– 25 kWh d’électricité et 1,5 kg de gaz à effet de serre pour les abonnés mobiles ;
– 235 kWh d’électricité et 17 kg de gaz à effet de serre pour les abonnés fibre et ADSL.

Dans un prochain article, nous compléterons cette étude en incluant la phase de fabrication des équipements et les centres de données pour mettre à jour notre évaluation des impacts environnementaux de l’internet mondial.

Merci à Stéphane Bordage pour cette idée d’article.

Sources : https://www.universfreebox.com/article/44272/Decouvrez-combien-consomment-en-electricite-les-reseaux-fixe-et-mobile-de-Free ; https://www.igen.fr/telecoms/2017/03/free-abonnes-part-de-marche-chiffre-daffaires-tout-progresse-98983 ; https://www.universfreebox.com/article/44263/Deploiement-fixe-chez-Free-le-nombre-d-abonnes-FTTH-repart-a-la-hausse-cette-semaine

Frédéric Bordage

Expert Green IT et numérique responsable, j'ai créé GreenIT.fr en 2004 et lancé les sujets de l'éco-conception logicielle en 2009, puis de la conception responsable de service numérique en 2013. Je conseille des organisations privées et publiques sur ces sujets. Et anime, en plus de GreenIT.fr, le Club Green IT et le Collectif Numérique Responsable.

Site web - Twitter - Facebook - Linked In