Catégorie : Acteurs

Du Green IT au numérique responsable

Les mots ont un sens. Et ce sens évolue vite. Tellement vite que nous devons adapter notre vocabulaire en permanence. Notre domaine, constitué par la rencontre entre le numérique et développement durable, ne fait pas exception à la règle.

Le terme « Green IT » est apparu il y a environ 10 ans pour désigner les efforts fait par les organisations pour réduire les impacts environnementaux de leur système d’information. La France étant ce qu’elle est, nos énarques nous ont pondu la traduction « éco-TIC » qui n’a jamais été utilisée…

Très vite, le périmètre délimité par le terme Green IT nous a semblé trop étroit et sont apparus les termes « Green (for) IT » et IT for Green ». Le second terme complète le premier périmètre en incluant les effets de levier positifs du numérique sur l’environnement.

En parallèle, on a très vite commencé à parler de Fair ITpour désigner l’équivalent du « numérique équitable » et aussi de IT for Good pour désigner l’impact sociétal positif.

Dans un troisième temps, nous avons chapeauté tous ces périmètres par le terme « TIC durables » (pour Technologies de l’Information et de la Communication). L’idée étant de rassembler toutes les démarches liées de près ou de loin à la rencontre entre numérique et développement durable. Voir notre article à ce sujet.

Une montée en puissance des dimensions stratégique et sociale

Entre temps, le terme « durable » est progressivement devenu, à tort, un synonyme du terme « environnement », éclipsant ainsi les deux autres axes du développement durable : économie et social. En parallèle, le terme RSE fortement connoté social a évolué pour couvrir la dimension environnementale. Il a progressivement pris le relais du terme « développement durable ».

Dans le même temps, les entreprises ont catalysé leurs stratégies autour de deux grands axes : la transition numérique et la transition écologique.

Si bien que, depuis 18 mois, on parle de moins en moins de Green IT et de TIC durables et de plus en plus de « numérique responsable ». Le terme désigne le même périmètre que les « TIC durables » mais il y ajoute une dimension stratégique et une plus forte coloration sociale et sociétale.

Enfin, la découverte par la communauté informatique de la démarche d’éco-conception nous a amené à parler d’écoconception logicielle, puis d’écoconception de service numérique, avant d’aboutir à la conception responsable des services numériques.

Les mots changent mais nos actions demeurent. L’important est donc de bien s’entendre sur ce que l’on met derrière le terme « numérique responsable ». Au passage, un terme forgé par GreenIT.fr et les membres du Club Green IT.

Partagez vous cette analyse ?

Source : GreenIT.fr

Frédéric Bordage

Expert Green IT et numérique responsable, j'ai créé la communauté GreenIT.fr en 2004. Je conseille des organisations privées et publiques et anime, GreenIT.fr, le Club Green IT et le Collectif Conception Numérique Responsable (@CNumR).

Site web - Twitter - Facebook - Linked In