Catégorie : Bonnes Pratiques

Ecoconception numérique : mode d’emploi

Développer des outils numériques plus fonctionnels, plus rapides, consommant moins de ressources, des objets connectés plus robustes, réparables, générant moins de déchets : l’ensemble de ces notions peuvent et doivent être étudiées dès la phase de conception afin de concilier transition digitale et transition environnementale. C’est ce que propose l’écoconception.

« Cette approche globale permet d’identifier d’importants leviers de réduction d’impacts environnementaux pour développer des services numériques à la fois plus durables et offrant une meilleure expérience aux utilisateurs » détaille Caroline Vateau, co-auteur du livre blanc « L’écoconception des services numériques » publié par l’AGIT et une dizaine de clusters, associations et fédérations partenaires.

Un mode d’emploi méthodologique

Ecrit par les spécialistes français du sujet et conçu comme un mode d’emploi ce document s’adresse à toutes les entreprises et organismes souhaitant éco-concevoir des services numériques : du site web au paiement en ligne, du streaming aux objets connectés, du big data aux services cloud, des chaussettes connectées aux smart grid.

La méthodologie présentée a reçu le soutien de plusieurs milliers d’entreprise européennes regroupées au sein d’une dizaine de clusters, associations et fédérations: Cinov-IT, Club Green IT, Collectif Conception Numérique Responsable, Digitale Place, Ecologic, France IT, Green IT Amsterdam (NL), Green IT SIG (CH), Pôle éco-conception, SustainabilITy for London (UK), et Tech in France.

La démarche de l’écoconception de service numérique s’appuie sur les normes et standards de l’écoconception (ISO 14006, ISO 14062) dont les principes clés sont :

  1. Définition de la fonction du service numérique et de l’unité fonctionnelle (unité de référence) ;
  2. Analyse de bout en bout (terminaux, réseaux de télécommunication et data center) ;
  3. Prise en compte de toutes les étapes du cycle de vie du service numérique (équipements et flux physiques associés) ;
  4. Intégration de plusieurs indicateurs environnementaux pour permettre l’amélioration environnementale sans transfert de pollution ;
  5. Mise en place d’un dialogue avec les parties prenantes ;

Téléchargez le document à cette adresse : http://alliancegreenit.org/wp-content/uploads/Doc%20AGIT/LB-ecoconception-numerique.pdf

Source : GreenIT.fr

Frédéric Bordage

Expert Green IT et numérique responsable, j'ai créé GreenIT.fr en 2004 et lancé les sujets de l'éco-conception logicielle en 2009, puis de la conception responsable de service numérique en 2013. Je conseille des organisations privées et publiques sur ces sujets. Et anime, en plus de GreenIT.fr, le Club Green IT et le Collectif Numérique Responsable.

Site web - Twitter - Facebook - Linked In