iPad : Apple se moque de vous

Apple - iPad - tablette

Apple vient de dévoiler sa tablette internet : l’iPad. En résumé, il s’agit d’un iPhone grand modèle : 680 grammes, écran 9,7 pouces tactile, processeur Apple SoC A4, 10 d’autonomie, Wi-Fi 802.11n, 3G (HSDPA 7.2 Mbps), 16 à 64 Go de stockage, etc.

Steve Jobs qui assurait le lancement a aussi insisté sur l’éco-conception de l’iPad. De nombreuses substances chimiques toxiques - arsenic, BFR, mercure, PVC – n’ont pas été utilisées. La machine consommerait peu d’énergie grâce à son écran OLED et elle serait hautement recyclable grâce à sa coque en alu (unibody) et son écran en verre.

Cependant, comme pour l’iPhone et certains modèles de Macbook, Apple oublie de préciser que pour atteindre une finesse de 1,3 cms d’épaisseur, la tablette utilise une batterie… soudée. Oui, vous lisez bien : soudée. Lorsque la batterie sera morte, vous pourrez donc jeter votre tablette. En, matière d’éco-conception, on a déjà vu mieux… mais pas tellement pire.


Commentaires

Ça me fait penser aux tétra-pak, les emballages des pack de laits ou jus de fruits. C’est recyclable, ca économise de l’énergie, bref c’est vertueux…Sauf que tétra-pak c’est comme l’ipad, c’est des couches minces les unes sur les autres qui au final rendent le produit quasiment impossible à recycler tellement il est difficile de séparer les couches de matériaux….

Marc Boitel le 28/01/2010

@Marc : Sans compter que le Tetra-Pack n’est pas réutilisable, contrairement au verre…

@Fred : Petite correction, l’écran n’est pas un OLED mais une simple dalle LCD IPS rétro-éclairée par des LED (comme sur la plupart des ordinateurs ultraportables)

Pour moi, la faible épaisseur (1,3cm) n’est pas une excuse pour ne pas proposer une batterie amovible. Par exemple, beaucoup de téléphones mobiles plus fins que l’iPhone en proposent.

Autres exemples proches de l’iPad, la tablette Internet Archos 7, propose une batterie amovible pour une épaisseur de 1,6cm, de même que pour de nombreuses liseuses de livres électroniques comme le Bookeen Cibook Opus qui ne fait que 1cm d’épaisseur.

Bref, carton rouge pour Apple sur ce point.

FLohier le 28/01/2010

Effectivement, le problème se posait déjà avec l’iPhone. Malheureusement Apple n’évoque pas la durée de vie de sa batterie mais il faut espérer que cela s’approche des 6 ans, le temps nous le dira.

Malgré tout, il faut y voir quelques points positifs :
=> C’est l’outil de réunion parfait pour éviter les impressions inutiles (PPT, DOC, Mails) qui sont jetées en fin de réunion (Je parle de vécu)
=> C’est l’outil qui va permettre de réduire considérablement l’usage du papier (et d’encre) dans l’industrie du livre, journal, magasines.

Et des points négatifs :
=> La coque Alu est certes recyclable, mais il ne faut pas oublier que la fabrication des celle-ci est extrêmement vorace en énergie!
=> Il n’y a pas que la batterie, le changement de disque dur/ajout de RAM ne doit pas être possible au premier venu en terme de démontage!

Louis (non vérifié) le 28/01/2010

@Louis : d’accord sur le fait que ça limitera l’usage du papier (si chacun des personnes dans la réunion, on a iPad …), mais il faut voir ensuite le coût environnemental de iPad, notamment en calculant son impact co2 sur son cycle de vie. Je parie qu’il faut en imprimer pas mal de feuilles pour atteindre l’impact co2 d’un iPad.

christophe (non vérifié) le 28/01/2010

@Christophe : +1

admin le 28/01/2010

a part l’aspect environnemental, je me demande autre chose: avez vous jamais lu un livre sur un ecran LCD? vos yeux ont ils explosé?

je ne crois pas que ce ipad sert de replacement aux ebooks actuellement en circulation (meme si en couleur, tactile…); la technologie d’écran des ebook permet d’avoir une rendu comme un livre (société americaine e-ink sortie du MIT) et consomme beaucoup moins (il ne faut pas l’eclairage du backside tout le temps…)

alex (non vérifié) le 28/01/2010

J’ai personnellement un peu de mal avec cette analyse, que je trouve un peu trop catégorique. Parce que :

- si c’est comme pour les derniers MacBook, les batteries ne sont pas soudées. On peut même les enlever soi-même (il faut ouvrir la machine et manipuler pas mal de vis mais c’est pas compliqué) mais ça fait sauter la garantie. C’est certes un moyen pour Apple de se faire un peu plus de tunes en imposant un changement par la case AppleStore et affiliés…

- si j’achète un tel produit, le jour où la batterie est nase, je la change (je sais c’est payant, mais l’achat d’une seconde batterie amovible, ça l’est aussi je crois), sauf si le produit est réellement obsolète par rapport à mes besoins (mais dans ce cas, que la batterie soit amovible ou non, je change de produit).

- j’ose espérer qu’Apple recycle les batteries changées (mais là, je l’accorde, rien ne le prouve pour l’instant… mais rien ne permet de prétendre que ce ne sera pas le cas non plus)

- le gars qui commande une nouvelle batterie pour son joujou, il fait quoi de son ancienne batterie ? Je ne suis pas convaincu que tout le monde va suivre la filière de recyclage… Et donc la batterie va finir dans une décharge ou dans la nature, ce qui n’est pas très écologique a priori.

Je ne veux pas prétendre que la solution Apple est la bonne (existe-t-il vraiment une bonne solution ?), mais prétendre que c’est la mauvaise de façon définitive, j’accroche pas.

ctacat (non vérifié) le 28/01/2010

Je ne suis pas un partisan de la marque, mais partage un peu l’avis de ctacat… Ne jetons pas le bébé avec l’eau du bain.

Par exemple pour le MacBook Air, qui a aussi une batterie “non remplaçable”, si on s’en réfère au site d’Apple, ils se chargent de remplacer la batterie selon un tarif forfaitaire (j’en déduis batterie comprise…).
Ce ne doit pas être très réactif, mais on ne peut pas dire que batterie morte = matos à la poubelle.

Par ailleurs, ils écrivent, pour le MacBook Pro, que “le prix de la batterie de remplacement comprend l’installation de votre nouvelle batterie et l’élimination écologique de votre batterie épuisée.”

manuel p. (non vérifié) le 28/01/2010

un gadget de plus, je préfère encore utiliser mon vieux pc portable en attendant mieux et puis greenpeace avait déjà épinglé apple pour son iphone, apple est une pomme verte empoisonnée !

Anonyme (non vérifié) le 28/01/2010

Ça reste un superbe objet quand même !!

massage valence (non vérifié) le 28/01/2010

@Alex : Entièrement d’accord sur l’écran LCD, mais je ne pense pas que l’iPad se positionne en concurrence directe des liseuses de livres électroniques de type Kindle ou Cybook.

@ctacat, Manuel.p : On avait abordé la question de la batterie non amovible ici. Mais si on devait synthétiser :

- Au regard de la loi européenne, les batteries des équipements électroniques doivent être amovibles (voir ici) par l’utilisateur du produit.

- Comme vous le précisez bien, la procédure de remplacement de batterie made in Apple est pénible (envoi du matériel par colis, indisponibilité du matériel pendant plusieurs semaines, etc.) et coûte cher (plus cher que la batterie seule). On ne peut franchement pas faire pire pour décourager le consommateur moyen à remplacer sa batterie.

- Du point de vue du recyclage du matériel : Il faut se mettre à la place des personnes qui démantèlent les déchets électroniques à longueur de journée. Il passeront probablement beaucoup moins de temps sur une machine conçue pour être démontée rapidement et facilement (pas seulement la batterie d’ailleurs). C’est aussi ça l’éco-conception.

- Concernant le recyclage de la batterie : il me semble que la filière de collecte batterie est plus développée que la filière déchets électroniques. Je croise assez régulièrement dans les magasins des bacs de collecte de batteries. Je ne peux pas en dire autant pour nos déchets électroniques.

Aller Apple, encore un petit effort !

FLohier le 28/01/2010

@FLohier:

- Recyclage de la batterie : ben je sais pas où tu habites, mais dans mon coin, on recycle facilement les piles, mais pour ce qui est des batteries, j’ai jamais réussi à trouver un conteneur avec une encoche assez large pour ça… Au jour d’aujourd’hui, il faut que je prenne ma voiture et fasse quelques dizaines de kilomètres pour apporter la batterie à une société de recyclage en bonne et due forme, ya plus écologique. Non, j’habite pas en pleine campagne.

- Loi européenne : j’ai envie de dire que la batterie est amovible, si on se donne la peine de démonter la machine, mais ce n’est certes pas aussi simple que pour les machines expressément conçues pour changer la batterie facilement (ceci dit, l’arrière pensée initiale des concepteurs de ces machines est de pallier un manque d’autonomie en permettant le remplacement rapide de la petite batterie par une autre petite batterie. Mais c’est un autre débat). Si on considère dans la discussion que la batterie est soudée, c’est une fausse information (pour les MacBook du moins, j’ai pas encore eu l’iPad entre les mains pour en juger sur pièce). Je veux bien admettre qu’une batterie amovible pour le recyclage a son importance, d’autant plus si c’est légiféré dans ce sens. Mais personnellement, je préfère une grosse autonomie comme sur un MacBook Pro avec une batterie plus difficilement amovible qu’une petite autonomie sur batterie amovible qu’on doit changer sous 2 à 3 heures (comme sur mes 2 portables Dell qui sont à cours de jus en moins de temps qu’il ne faut pour le dire, avec batteries neuves, anciennes recyclées à grand coup d’essence cf premier paragraphe…). C’est plus respectueux de mon dos puisque je n’ai pas besoin de me trimballer avec un portable (et sa batterie) plus 1 voire 2 batteries d’appoint et le chargeur parce que de toute façon ça tiendra pas l’après-midi. Je ne suis pas prêt à sacrifier l’épaule qui porte mon sac à tout prix, ma sensibilité écologiste s’arrête là.

- Procédure de remplacement : marrant, j’ai récemment vu le remplacement d’une batterie en panne sur un MacBook dernière génération, 1h chrono en main, chez un fournisseur agréé Apple (au prix là encore d’un peu d’essence, j’ai pas encore les moyens pour une voiture électrique, snif). Payer pour un remplacement de batterie ne me choque pas plus que ça, puisqu’il faut financer le recyclage et la main d’œuvre. Je pourrai certes le faire moi-même, mais je ne trouve pas ça scandaleux. Chacun son opinion sur ce point.

- Recyclage du matériel : je dis pas le contraire. Cependant, pour autant que je puisse en juger, le matériel Apple a une durée de vie bien supérieure à de nombreux autres, y compris en revente (seconde voire troisième vie courante pour le matériel Apple), et du coup je pense qu’il y a moins de portables Apple à décarcasser que de Netbook tombé en rade 1 jour après l’expiration de la garantie (c’est du vécu; là pour le coup j’ai tout jeté pourtant la batterie était amovible ;-) ). Ce serait intéressant de pouvoir avoir des statistiques sur les marques et modèles recyclés, mais je doute que cela existe.

En conclusion je dirai que je suis d’accord sur le fond, mais sur la forme il faudrait aussi mesure garder.

ctacat (non vérifié) le 28/01/2010

Un dernier mot concernant l’éco-conception. Ya un truc qui me fait rigoler par rapport à ça.

Il y a quelques mois (voire quelques années), Greenpeace a tapé sur Apple parce que la société n’annonçait pas ses intentions en matière d’éco-conception, alors que nombre d’autres constructeurs avaient fait beaucoup d’annonces (et étaient alors bien notés).

Aujourd’hui, Apple a fait des efforts importants en matière d’éco-conception (et à donc amélioré sa note), alors que nombre d’autres constructeurs n’ont pour la plupart juste pas respectés leurs annonces (et ont dégringolés dans le classement Greenpeace).

J’ai vu personne relever ce point récemment.

On peut toujours trouver des points à améliorer, en tout domaine, mais c’est vrai pour tous les constructeurs, pas pour un seul d’entre eux. Il serait intéressant de comparer avec l’éco-conception de la tablette HP récemment mise en avant par Mister Ballmer (en ne se focalisant pas QUE sur la batterie, SVP), c’est la seule tablette récente qui me vient à l’esprit et qui ne soit pas Apple (mais il peut y en avoir d’autres).

Et, non, je ne suis pas un Fanboy Apple, je pratique aussi le PC sous Windows/Linux/FreeBSD :-)

ctacat (non vérifié) le 28/01/2010

En voilà une belle erreur sémantique : inamovible ne veut pas dire que l’on ne pourra pas la changer. Cela veut juste dire que ce n’est pas une fonction facile. Mais pour prendre en exemple l’iphone, il y a un service, pas très onéreux au final, qui s’en occupe : http://www.apple.com/fr/support/iphone/service/battery/

Idem pour les derniers MacBook qui ont d’ailleurs la même technologie de batteries qui s’usent nettement moins (5 ans d’espérance de vie, à voir dans les années à venir). Pour ma part, l’iphone 3G qui a 2 ans tient encore très bien, environ 80/85% de sa capacité initiale alors qu’il fonctionne tout le temps.

Alors au final, est-ce plus intéressant d’avoir une batterie inamovible qui fait travailler du monde et préserve l’environnement ou alors une amovible que l’on est obligé de changer pratiquement tous les 2 ans ? Pour ma part, le choix est vite fait …

Teknofil (non vérifié) le 29/01/2010

@Teknofil : nous ne remettons pas en cause la qualité de la batterie fournie pas Boston Power à Apple (comme à HP et d’autres d’ailleurs). L’augmentation du nombre de cycles de charge / décharge n’est pas une exclusivité Apple.

Ce que nous déplorons, c’est l’approche d’Apple qui renie ouvertement l’esprit de la directive européenne “batteries” dont l’objectif est de faciliter l’échange de la batterie quand celle-ci est usagée pour allonger la durée de vie globale du matériel. Pourquoi ne pas utiliser un iPad 10 ans (2 x 5 ans) ?

Le plus intéressant, c’est :
- une batterie qui tienne un nombre important de cycles de charge / décharge,
- un matériel qui permette à n’importe quel utilisateur de changer lui même sa batterie plutôt que de le forcer à racheter un matériel (cas, en partie, de l’iPad),
- une réglementation qui rende financièrement intéressant l’achat d’une nouvelle batterie à la condition de rapporter l’ancienne (pour garantir la collecte de ces DEEE).

admin le 29/01/2010

Tout à fait d’accord et Apple le permet pour ses iPhone et ses MacBook. Il y a donc de fortes chances que cela en soit de même pour l’iPad. De plus, cette prestation permet d’office le recyclage, ce qui n’est pas assuré de la même façon en cas de batterie amovible. Là encore, mon choix est vite fait …

Teknofil (non vérifié) le 29/01/2010

@FLohier
“- Au regard de la loi européenne, les batteries des équipements électroniques doivent être amovibles (voir ici) par l’utilisateur du produit.”

Tout à fait d’accord. Apple a bien un effort à faire de ce côté, car ce n’est pas le consommateur qui change sa batterie lui-même, mais le réseau Apple, et il ne choisit pas non plus la batterie de remplacement (s’il y a des alternatives sur le marché).

Mais l’article initial indique “Lorsque la batterie sera morte, vous pourrez donc jeter votre tablette.”
C’est un peu rapide et partial.

Les aficionados d’Apple ont (ou trouvent) les moyens de leurs choix et peuvent aller faire changer au tarif en vigueur leur batterie.
Qu’ils ne pensent pas (justement) que leur iPad, iPhone, macbook air ou que sais-je encore est cuit pour autant.

Non ?

De toute manière cette iPad aura probablement une concurrence acharnée et, avec un peu de chance, plus “ouverte”…
 Bof.

manuel p. (non vérifié) le 29/01/2010

Apple se moque de vous”

Pas plus que n’importe quel fabriquant d’électronique. Nous vivons dans une société où le profit est lié à la production. Production de produits, de services et d’infos. Produire c’est polluer. Maintenant quelle production est indispensable, c’est une autre question. Apple doit faire du chiffre d’affaire d’une manière ou d’une autre : vente de ses terminaux, ventes de services associés sur des plateformes associés.

Ce que dit l’article en substance tient en quelques mots : Batterie endommagé = ipad HS. Je ne connais pas le dossier mais cela m’étonnerait fortement que ce soit vrai. Un article vraiment intéressant aurait porté sur le bilan écologique du produit => un ipad permet t’il une économie de papier et si oui le bilan est il positif? Le reste n’est que du vague à l’âme.

FolkSinger (non vérifié) le 29/01/2010

@FolkSinger : pour dresser le bilan écologique complet de l’iPad, il faut établir un scénario d’usage (use case). Or celui-ci sera très différent d’un utilisateur à l’autre.

Ce que l’on sait déjà, comme l’indique en partie Alex en commentaire, c’est que l’écran rétro-éclairé de l’iPad consomme beaucoup d’énergie par rapport à un écran d’e-book.

De plus, les pollutions engendrées par la fabrication et l’utilisation d’un iPad et la fabrication et la lecture d’un support papier (magazine, journal, etc.) ne sont pas du même type. Elles se cumulent donc.

Dernier point. Mise à part les pollutions et l’énergie liées à la fabrication initiale du support papier, le fait que l’on abatte des arbres ne pose pas de problème écologique si la forêt est gérer durablement (label FSC).

Donc si le magazine repose sur du papier recyclé et utilise de l’encre végétale sans solvant, l’impact du papier sera bien plus faible que celui de la fabrication et la fin de vie d’un iPad.

admin le 29/01/2010

Merci pour la réponse.
Je ne connais pas les scénarios d’usage. Mais une analyse des cycles de vie qui est standardisée ne pourrait elle pas nous renseigner sur le coût environnementale de l’Ipad en matière de bilan carbone par exemple? Ainsi on pourrait savoir combien de temps on doit garder et utiliser cet appareil en remplacement de support papier pour que cela soit positif.
Car cela m’étonnerait fortement que le label FSC concerne la majeure partie du papier que nous utilisons. J’espère me tromper.

FolkSinger (non vérifié) le 29/01/2010

Voilà une tournure intéressante au débat. Le papier n’a pas que des vertus : pour en faire, même recyclé, il faut beaucoup d’eau. Selon les endroits, c’est problématique et énergivore. De plus, il faut ensuite le transporter jusque l’imprimerie ou à l’usine qui va le mettre en forme. Ces dernières ne sont pas non plus des modèles de sobriété énergétique. Puis enfin transporter encore une fois le produit fini (livres, magazines, ramettes, etc.) aux consommateurs.

En face, je me fais l’avocat du “diable”, une tablette, qui consomme environ 2,5W/H et qui permet de surfer, produire (iWork et consorts), lire, etc. Aussi bien (ou presque pour 85% des usages) qu’un netbook ou un notebook … Avec un casque, on peut même écouter de la musique en même temps sans trop consommer (bien moins qu’un poste radiophonique à côté de soi en tout cas). Bref, même si l’énergie grise est importante, et en me disant que le point fort des produits Apple est aussi leur point fort (la durabilité), je crois que le bilan final devrait être positif.

Certes, ces produits sont plus chers et faire changer la batterie sans avoir le choix du fournisseur n’est pas idéal, j’en conviens. Mais je considère que cela s’inscrit vraiment dans une démarche citoyenne (durabilité 2x5 ans) et trouve qu’on oublie que pratiquement partout ailleurs, c’est pareil (réparer une chaudière, un moteur de voiture, un téléviseur, une chaine hifi, etc.)

Teknofil (non vérifié) le 30/01/2010

@Folksinger : une analyse du cycle de vie (ACV) peut effectivement être pratiquée en respectant le standard ISO 14040. Mais ça n’indique en rien le scénario d’usage étudié. C’est toute l’ambiguïté…

Concernant le label FSC, les producteurs de bois ont créé leur propre label (PEFC), moins contraignant pour trouver un meilleur équilibre entre rentabilité et durabilité.

Selon Wikipedia (à prendre avec des pincettes donc) : 9% de la surface forestière mondiale (280 millions d’hectares) est certifiée. 200 millions sont certifiés PEFC. En France, environ un quart de la surface forestière est certifiée PEFC (soit près de 5,06 millions d’hectares en décembre 2008).

Voir aussi :
http://fr.wikipedia.org/wiki/Forest_Stewardship_Council

admin le 30/01/2010

@Teknofil : tes derniers arguments (garagiste, chaudière) portent. Effectivement on va se faire arnaquer (8 fois sur 10) chez son garagiste ou son chauffagiste parce qu’on n’a pas le choix… Je viens d’en faire l’amère expérience cette semaine… Evidemment, si on a le temps et les moyens, la pilule passe mieux.

La directive batterie qu’Apple ne respecte pas avec l’iPad vise à permettre à n’importe qui de changer sa batterie pour : favoriser l’émergence d’une concurrence sur ces composants (faire baisser les prix) et prolonger la durée de vie du matériel.

Franchement, je doute que tous les utilisateurs d’iPod et d’iPhone demandent à Apple de changer leur batterie. La situation sera identique avec l’iPad.

La comparaison avec une voiture ou une chaudière n’est pas tout à fait juste car ce sont des équipements de première nécessité (se déplacer pour travailler, se chauffer). Avec son système de remplacement de batterie, l’iPad est destiné à un public qui peut se passer pendant plusieurs jours ou semaines de la tablette d’Apple. C’est donc un outil de loisir. Car je ne vois pas quel professionnel peut se permettre de se passer de son ordinateur pendant plusieurs jours / semaines d’affilé sans être handicapé.

admin le 30/01/2010

Je pense que les étudiants qui utiliseront l’iPad ne seront pas de cet avis. Surtout qu’ils n’auront pas forcément un deuxième appareil pour consulter leurs données dans les nuages. Pour les professionnels, la problématique est la même que pour tout ordinateur … en panne.

Pour l’échange de batterie, si c’est le consommateur qui décide de ne pas le faire pour ses propres raisons, il ne faut jeter la faute sur le constructeur. Sinon, quand un consommateur ne fait pas recycler sa batterie et la jette dans la nature, ce serait aussi la faute du fabricant. C’est rendre complètement irresponsable les consommateurs…

Teknofil (non vérifié) le 30/01/2010

Dans tous les cas, encore un coup de génie d’Apple, qui en fait écrire des commentaires… et fonctionner des serveurs… et émettre quelques Co2 de plus.

Corina (non vérifié) le 02/02/2010

@Corina : ce “génie” là cause déjà chaque jour un peu plus notre perte. Je ne vois absolument rien de génial dans tout ça. C’est plutôt cynique.

admin le 02/02/2010

On pourrait argumenter que des batteries faciles à changer, c’est plus de batteries livrées à la bonne volonté de leur (ancien) maître en terme de recyclage. Au moins Apple contrôle le processus, 100% (on espère) des batteries changées sont recyclées.
Il faudrait savoir combien de gens recyclent, et combien de gens préfèrent jeter une tablette ou un laptop plutôt que dépenser quelques euros pour changer la batterie. Je ne vois pas comment on pourrait savoir ça…
Il y a là deux conceptions du geste écologique. Il me semble que si vous voulez que moins de batteries soient abandonnées dans les décharges (seules ou soudées dans les entrailles des iPad/Pod/Phone…), il faut simplement faire connaitre les deux services : celui du recyclage des batteries mobiles, et celui d’Apple qui les change et revisse le tout. Quel que soir le produit que le consommateur a préféré, il existe une solution pour être un peu plus vert - aidez-nous, faites le savoir plutôt que jeter la pierre sur un produit ou une marque.

PeyoNYC (non vérifié) le 27/02/2010

@PeyoNYC : “Il faudrait savoir combien de gens recyclent, et combien de gens préfèrent jeter une tablette ou un laptop plutôt que dépenser quelques euros pour changer la batterie.”

La réponse est simple : achetez votre propre PC et jetez alors qu’il fonctionne parfaitement et qu’il suffit de changer de batterie. 100% des personnes douées de bon sens change la batterie.

Ensuite, si l’on payait le matériel au juste prix (c’est à dire en taxant le dumping social de pays dans lesquels les travailleurs n’ont aucun droit, et l’environnement encore moins), personne n’aurait envie de jeter un ordinateur qui fonctionne parfaitement.

Par ailleurs, un simple système de consigne suffirait à régler le problème du retour des batteries chez leur fabricant.

Tout ceci n’est, au final, qu’une question de réelle volonté politique. Malheureusement.

admin le 27/02/2010

Apple vient de dévoiler quelques détails sur la procédure à suivre en cas de batterie défectueuse sur l’iPad : Plutôt que de remplacer seulement la batterie, ils changent l’unité entière (on suppose bien sûr que l’unité avec la batterie HS est re-conditionnée)…

FLohier le 15/03/2010

@FLohier : “on suppose que l’unité avec la batterie HS est re-conditionnée” => espérons-le !

admin le 15/03/2010

10 minutes à perdre ? Profitez-en pour lire aussi pourquoi je n’achèterai pas un iPad.

Enjoy ! :o)

iGadget (non vérifié) le 31/05/2010

Apple semble appuyer la communication de son nouvel engin sur la puissance du processeur, avec la fluidité qui en découle, associée au nouvel écran Retina et sa définition monstre de 2048 x 1535 pixels. Si ce nouvel écran affiche une définition bluffante, nous n’avons pas été autorisés à le comparer à celui de l’iPad 2 pour vous en faire profiter.

Ipad (non vérifié) le 17/03/2012

Il faut bien voir qu’avec le recul, l’iPad est une réussite (commerciale) impressionnante, malgré ce que certains oiseaux de mauvaise augure ont pu en penser au début. Merci pour ces éclaircissements nécessaires !

Robot (non vérifié) le 15/03/2016

Poster un nouveau commentaire

Le contenu de ce champ ne sera pas montré publiquement.