Catégorie : ActeursCatégorie : Recyclage

Ordi 2.0 : le gourvernement en faveur d’un marché des ordinateurs de seconde main

Le programme Ordi 2.0 comporte trois volets :
– L’exonération de charges sociales et fiscales pour les dons d’ordinateurs par les entreprises à leurs salariés.
– La labellisation « ordi 2.0″ d’une filière de reconditionnement des ordinateurs usagés.
– La mise en place, sous Présidence française de l’UE, d’une initiative européenne en faveur de l’ »e-inclusion ».

Ce sont surtout les deux premières mesures qui nous intéressent sur GreenIT.fr

L’exonération de charges sociales et fiscales pour les dons d’ordinateurs par les entreprises à leurs salariés.
La loi de finances 2008, reprenant un amendement du sénateur Bruno Retailleau avec l’appui du Gouvernement, a mis en place ce dispositif. « Mais les entreprises hésitent à s’y engager, par manque de visibilité sur les conditions des dons consentis aux salariés », a indiqué Eric Besson. Une charte, définissant un cadre de mise en oeuvre, a donc été signée le 24 juin : les entreprises pourront donner à leurs salariés leur matériel informatique usagé, sans que ce don soit qualifié – au plan social ou fiscal – de rémunération. « Le taux d’équipement des ménages français pourrait ainsi augmenter de 5 points sur un an et de 10 points sur deux ans », a estimé Eric Besson.

La labellisation « ordi 2.0 » d’une filière de reconditionnement des ordinateurs usagés
S’appuyant sur des partenaires associatifs, notamment dans le secteur de l’insertion, elle permettra aux personnes les plus modestes de s’équiper en matériel informatique à très bas prix et en toute confiance. Il s’agit de « favoriser la constitution d’une filière nationale de reconditionnement, de redistribution et de retraitement des ordinateurs », a précisé Eric Besson. Qui est concerné ? Des structures d’aide sociale, d’associations et clubs du troisième âge, de centres pour handicapés, de points d’accès public aux Tic et à internet, de collectivités en charge de l’équipement des écoles, d’associations de développement local, qui pourront bénéficier ainsi de matériel informatique « fiable et à très bas prix ».

Un programme à saluer car la prolongation de la durée de vie des ordinateurs est l’acte le plus écologique et le plus « sociable » que l’on puisse faire en matière de Green IT.

Frédéric Bordage

Expert Green IT et numérique responsable, j'ai créé GreenIT.fr en 2004 et lancé le sujet de l'écoconception logicielle en 2009 avec Frédéric Lohier. Je conseille des organisations privées et publiques sur ces sujets.

Site web - Twitter - Facebook - Linked In