Catégorie : Bonnes Pratiques

Mise à jour majeure du Référentiel de maturité Green IT (RGIT)

Largement déployé depuis 2011 pour faciliter la mise en œuvre de stratégies Green IT / numérique responsable, le référentiel de maturité du collectif GreenIT.fr fait peau neuve. Il intègre de nouvelles bonnes pratiques relatives au réseau, une revue complète des KPIs associés à chaque bonne pratique, et 74 seuils de conformités et règles de test de mise en oeuvre.

Pilotée par le collectif GreenIT.fr et réalisée en collaboration avec le Club Green IT et Resilio (Suisse), la 3e édition du Référentiel Green IT propose un cadre pour mettre en œuvre, piloter et évaluer la politique Green IT / numérique responsable des organisations.

Une mise à jour par et pour les entreprises utilisatrices

« L’’édition précédente datait de décembre 2017. Il était donc important de la mettre à jour pour refléter les évolutions de ces 4 dernières années dans des domaines aussi divers que les réseaux, les centres informatiques, les écolabels, les achats IT responsables, les impressions, etc. » explique Anne Rabot qui pilote le Club Green IT à l’origine de ce référentiel.

Fruit d’un consensus entre organisations publiques et privées réunies au sein du Club Green IT, ce référentiel guide les organisations dans la mise en œuvre et l’amélioration continue de leur stratégie Green IT.

Des seuils de conformité pour pouvoir se comparer

Après 9 mois d’efforts et la mobilisation de plusieurs dizaines d’organisations et d’experts, cette mise à jour intègre les nouveautés suivantes :

  1. Nouvelles bonnes pratiques relatives au réseau, dont la part dans l’impact environnemental est croissante au sein des entreprises (Benchmark Green IT 2021) ;
  2. Mise à jour de bonnes pratiques devenues obsolètes ;
  3. Revue et intégration d’un indicateur clé (KPI) pour chaque bonne pratique, afin de proposer des objectifs mesurables ;
  4. Ajout d’un seuil de conformité et d’une règle de test de mise en oeuvre pour chaque bonne pratique.

« L’ajout d’un seuil de conformité quantifié et d’une règle de test objective et non ambigüe font de ce document le premier et le seul référentiel Green IT / numérique responsable au sens strict du terme » explique Astrid Dhénain, analyste chez Resilio qui a contribué à l’ajout de ce référentiel de conformité au travail existant.

Anticiper la contrainte réglementaire

L’enjeu de ces ajouts est de permettre à toutes les organisations de s’évaluer de façon homogène et de pouvoir répondre à leurs obligations légales, notamment les obligés de l’article 35 de la loi REEN qui vise les communes de plus de 50 000 habitants.

« A terme, toutes les organisations – privées et publiques – devront probablement répondre aux mêmes obligations que les communes de plus de 50 000 habitants. L’adoption de ce référentiel permet d’anticiper les contraintes légales à venir. » conclut Frédéric Bordage, fondateur du collectif GreenIT.fr à l’origine du référentiel.

Accéder gratuitement à l’intégralité du référentiel

Source : GreenIT.fr

Frédéric Bordage

Expert en green IT, sobriété numérique, et numérique responsable, j'ai créé la communauté GreenIT.fr en 2004. Je conseille des organisations privées et publiques, et anime GreenIT.fr et le Collectif Conception Numérique Responsable (@CNumR).

Site web - Twitter - Facebook - Linked In