Catégorie : Logiciels

L’écoconception du mail des impôts

En cette période de fin de repos estival, je ne résiste pas au plaisir de partager avec vous un cas d’école truffé de défauts de conception qui montre combien la route sera encore longue pour aboutir à un numérique plus responsable.

Le cas d’école

En avril 2019, le service des impôts des particuliers de la ville de Chelles (commune de 54 000 personnes) a eu la bonne idée d’envoyer à ses administrés une explication par mail pour la déclaration des revenus 2018 dans le cadre du Prélèvement à la Source (PAS) et de la généralisation à tous les foyers fiscaux disposant d’un accès à internet de l’obligation de déclarer en ligne.

Jusque ici tout va bien. Et c’est même plutôt agréable d’être bien accompagné par les pouvoirs publics dans ce type de démarche. Sauf que… ce mail contenait deux images GIF animées totalisant 658 Ko !

634 Ko pour une image illisible et sans intérêt

Le GIF animé et non clickable de 634 Ko (image taille réelle)

Baptisée fièrement eco-logo.gif, la plus lourde (634 Ko) est un GIF animé qui vous incite à déclarer vos impôts en ligne. Problème, elle est si petite qu’elle est illisible pour la plupart des utilisateurs. Et le texte défile si vite que la plupart des utilisateurs n’auront pas le temps de le lire. Evidemment, l’adresse web (URL) qui s’affiche n’est pas cliquable.

Ces 634 Ko de gras numérique vont donc surtout générer de la frustration. Dommage ! D’autant que le mail est envoyé au format… HTML. Il aurait été si simple de glisser un lien cliquable.

Ca, c’est pour l’analyse technique. Mais, en écoconception de service numérique, on s’intéresse en priorité aux aspects métier et fonctionnels d’un service numérique. Alors, je me suis surtout interrogé sur l’intérêt de promouvoir la déclaration en ligne ? Est-ce réellement nécessairement d’en faire la promotion puisque… c’est une obligation légale !

Diviser par 634 le poids du courriel

Un simple lien cliquable, directement dans le texte, aurait été bien plus efficace et … 634 fois moins impactant ! Si on considère 20 000 destinataires, cela représente 13 millions de Ko, soit environ 12 Go, l’équivalent de la capacité de stockage de 200 000 ordinateurs de bord de la mission Apollo !

Pour parfaire l’analyse de ce cas d’école, indiquons aussi que les deux GIF animés trônent fièrement à côté du texte suivant, écrit en vert fluo : “Adoptez l’éco-attitude. N’imprimez ce mail que si c’est vraiment nécessaire”.

Un courriel non accessible malgré… les contraintes légales

Enfin, au delà de leur impact environnemental, les images ne sont pas accessibles aux personnes en situation de handicap visuel. Or, sur ce type de courriel, l’Etat à l’obligation légale de traiter tous ses administrés de la même façon, notamment en permettant à une personne aveugle ou mal voyante de pouvoir lire les informations avec une synthèse vocale ou tout autre dispositif adapté…. Ce qui est impossible puisqu’elles sont contenues dans une image GIF illisible avec ce type de dispositif.

Depuis des années, nous prônons une plus grande sobriété dans la conception du contenu des services en ligne et l’usage de technologies basiques de type low-tech. Pas par idéologie. Mais parce que dans le cas présent, cela permet à la fois de faciliter l’accès aux personnes en situation de handicap, et parce que cela impacterait 634 fois moins à la planète.

Au final, ce cas d’école montre qu’une approche low-tech (simple mail au format texte ou HTML) aurait été plus accessible et moins impactante pour la planète.

Source : GreenIT.fr

Frédéric Bordage

Expert Green IT et numérique responsable, j'ai créé la communauté GreenIT.fr en 2004. Je conseille des organisations privées et publiques et anime, GreenIT.fr, le Club Green IT et le Collectif Conception Numérique Responsable (@CNumR).

Site web - Twitter - Facebook - Linked In