Catégorie : Labels

Des ordinateurs irréparables certifiés EPEAT Gold

Le Green Electronics Council qui gère l’éco-label EPEAT (Electronic Product Environmental Assessment Tool) a récemment testé plusieurs ordinateurs portables ultra-légers (ultra-thin notebook) pour vérifier s’ils étaient conformes, ou non, avec les exigences techniques du standard IEEE 1680 sur lequel s’appuie EPEAT.

Pour rappel, EPEAT s’appuie sur 51 points de vérification pour attribuer son éco-labels. Parmi ces critères certains portent sur la capacité à « upgrader » la machine pour allonger sa durée de vie active et sur la capacité à démonter facilement la machine pour optimiser le recyclage des composants en fin de vie. Certains critères obligatoires en Europe comme le fait que l’utilisateur puisse changer lui même sa batterie ne sont pas encore pris en compte.

EPEAT a décidé d’inclure le MacBook Pro Retina d’Apple, et d’autres modèles comparables chez Lenovo, Samsung, et Toshiba.

Une décision difficile à comprendre car, comme nous vous l’indiquions cet été, le MacBook Pro Retina est irréparable et très difficile à upgrader.

D’autre part, la plupart des sub-notebook acceptés par EPEAT ne permettent pas à l’utilisateur de changer aisément cette batterie. Or, comme nous l’avons déjà démontré il y a quelques années, c’est un facteur déterminant d’obsolescence programmée.

Pour réponde aux nombreuses critiques qui ont fusé ces derniers jours par rapport à ce choix plutôt douteux, EPEAT a publié une lettre ouverte pour expliquer sa démarche. L’éco-label se retranche derrière le fait que le standard IEEE 1680 « ne prend en compte aucun critère qui favoriserait le reconditionnement ou la réparation » et que « la capacité d’extension du matériel peut se faire via le port USB ». Nous vous laissons juges de ces arguments.

Gageons que cette « affaire » fera progresser le standard IEEE 1680 dans le bon sens, notamment avec l’ajout d’un critère obligatoire qui s’alignerait sur les exigences de la directive européenne « Batteries ». Gageons également que des critères précis seront ajoutés pour favoriser réellement le reconditionnement et le recyclage de ces équipements.

Source : http://www.epeat.net/2012/10/news/ultrathin-investigation-findings/ et http://www.epeat.net/2012/10/blog/doing-our-job/, avec http://www.thegreenitreview.com/2012/10/ultra-thin-notebooks-meet-epeat-green.html

Frédéric Bordage

Expert en green IT, sobriété numérique, et numérique responsable, j'ai créé la communauté GreenIT.fr en 2004. Je conseille des organisations privées et publiques, et anime GreenIT.fr et le Collectif Conception Numérique Responsable (@CNumR).

Site web - Twitter - Facebook - Linked In