Catégorie : Matériel

AMD tente la physicalisation

Physicalisation. Si vous travaillez ou vous intéressez aux centres informatiques (data center), il va falloir vous habituer à ce nouvel anglicisme. La physicalisation est une démarche diamétralement opposée à la virtualisation. Elle consiste à assembler le plus grand nombre de processeurs possible dans une baie. A chaque processeur correspond un serveur dédié.

Après Hedera Technologies et plus récemment le projet Moonshot de HP qui vise à agréger 2 800 serveurs dans une baie, AMD communique à son tour sur ce sujet.

A l’occasion du lancement de ces nouveaux processeurs Opteron 6200 (Interlagos) et 4200 (Valencia) qui consomment jusqu’à moins de 5 Wh par heure par cœur, le fondeur a présenté sa roadmap 2012 pour la série des Opteron 3000 (nom de code Zurich).

Zurich vise spécifiquement les environnements ultra-denses du cloud computing, de l’hébergement web, et des micro-serveurs en proposant des processeurs très basse consommation (ultra-low power) intégrant 4 à 8 cœurs. Disponibles dès le premier semestre 2012, ils permettront aux hébergeurs de proposer des serveurs dédiés pour un coût largement inférieur à l’approche traditionnelle grâce à une faible consommation électrique.

Source : communiqué et GreenIT.fr

Frédéric Bordage

Expert en green IT, sobriété numérique, et numérique responsable, j'ai créé la communauté GreenIT.fr en 2004. Je conseille des organisations privées et publiques, et anime GreenIT.fr et le Collectif Conception Numérique Responsable (@CNumR).

Site web - Twitter - Facebook - Linked In