Catégorie : ActeursCatégorie : Recyclage

Plastigray triple la durée de vie de ses PC

On peut travailler dans un secteur polluant tout en cherchant à minimiser l’impact de son activité. C’est ce que démontre la direction informatique de Plastigray. Cette PME de 180 personnes est spécialisée dans l’injection de pièces plastiques. Son responsable informatique, Tony Galmiche, nous explique comment il a réussi à tripler la durée de vie d’une partie de ses postes de travail tout en faisant des économies. Un cas d’école dont d’autres entreprises peuvent s’inspirer.

Plutôt que de migrer vers Windows Vista qui « coûte trop cher et demande trop de ressources, ce qui implique de renouveler le matériel », l’entreprise a préféré recycler ses vieux PC en terminaux Linux pour prolonger leur durée de vie. Sur un parc d’environ 80 postes, 15 PC obsolètes ont été remplacés par 15 terminaux Linux à 200 euros (HP T5145) au fil de l’eau, sur plusieurs années, à chaque panne d’un ordinateur ou pour répondre à de nouveaux besoins.

9.000 euros d’économies
10 Pentium 166 (plus de 10 ans) ont été transformés en terminaux Linux sans disque dur. « L’ordinateur boot directement sur la carte réseau. Il faut juste que la carte réseau supporte la norme PXE » précise Tony Galmiche qui présente le détail de son approche ici ainsi que le choix entre FreeNX (équivalent de Citrix) et LTSP. Plastigray a investi dans un serveur plus puissant (4.000 euros). Si l’entreprise avait remplacé ces 10 postes obsolètes, l’opération lui aurait coûter 13.000 euros car elle aurait de toutes façons du investir dans un nouveau serveur. « Nous avons donc économisé 9.000 euros tout en gagnant du temps au niveau de la mise en oeuvre. Configurer un ordinateur prend presque une demi-journée alors que le serveur est configuré pour les 10 ordinateurs en une seule journée. De plus, au niveau de la maintenance et des mises à jour, il n’y a plus que le serveur à maintenir et il n’y a plus rien à faire sur les postes des utilisateurs » explique Tony Galmiche.

Plastigray-tony_galmiche.jpg

Une consommation électrique réduite
Ces 25 machines se connectent à un serveur Linux pour accéder aux applications : OpenOffice.org, Firefox, Thunderbird, etc. « Nous allons continuer dans cette voie sans hésitation » indique Tony Galmiche. Les terminaux Linux (pas de disque dur, petit processeur) consomment « 10 fois moins qu’un PC classique » estime Tony Galmiche, et, par rapport à un PC moderne (bi-coeur, 2 Go de RAM, etc.), « mes PC recyclés consomment très peu car le processeur ne travaille quasiment pas et le disque dur a été supprimé. Qui plus est, un Pentium 166 consomme bien moins d’énergie qu’un processeur moderne » ajoute-t-il. Pour encourager les utilisateurs à migrer sous Linux, « nous avons remplacé les anciens écrans cathodiques par des écrans plats ce qui, au passage, nous permet de faire des économies d’énergie » explique Tony Galmiche.

La moitié du parc a plus de 5 ans
Plastigray a maintenu 15 anciens postes (5 à 10 ans d’âge) sous Windows 2000. Ils sont utilisés pour faire fonctionner d’anciennes applications sous Excel. Un accès FreeNX permet de se connecter au serveur Linux et d’accéder ainsi aux autres applications (OpenOffice.org, Firefox, Thunderbird, etc.). Au total,, la moitié du parc (40 machines) a donc entre 5 et 10 ans. Le reste est plus classique : 20 PC sous Windows XP ayant entre 1 et 6 ans d’âge, et 20 PC portables sous Windows XP ayant entre 1 et 4 ans d’âge.

Une architecture web
Pour prolonger sa démarche, Plastigray travaille à la webisation d’une partie de ses applications métier initialement développées avec une architecture client-serveur. « Une architecture web réduit les coûts de maintenance et de déploiement des postes clients sans frustrer les utilisateurs » explique Tony Galmiche. « Elle permet en outre de prolonger la durée de vie des postes de travail très longtemps car un simple navigateur suffit pour exécuter l’application » ajoute-t-il.

Le bilan matière (pollutions évitées par la fabrication de nouveaux PC) est évidemment très positif : 75% du parc est 2 fois plus âgé que la durée d’amortissement comptable. Et côté énergie, l’ensemble du parc consomme moins que la moyenne.

Frédéric Bordage

Expert en green IT, sobriété numérique, et numérique responsable, j'ai créé la communauté GreenIT.fr en 2004. Je conseille des organisations privées et publiques, et anime GreenIT.fr et le Collectif Conception Numérique Responsable (@CNumR).

Site web - Twitter - Facebook - Linked In