Fairphone 2 : le smartphone que vous pouvez réparer

Smartphone - Fairphone - Fairphone 2 - schéma réparabilité

Le Fairphone 2 se démonte et se répare à la main, sans outils particuliers.

Disponible depuis quelques jours en France au prix de 530 euros, le Fairphone 2 est un smartphone qui se veut à la fois équitable et respectueux de l’environnement.

Côté technique, ses mensurations sont celles d’un smartphone haut de gamme classique : Android 5.1, écran 5 pouces full HD (1080 p) en Gorilla Glass 3, processeur Snapdragon 801, 2 Go de RAM, 32 Go de stockage extensibles via microSD, APN de 8 et 6 millions de pixels, et une batterie (amovible évidemment) de 2.420 mAh.

Conçu pour durer

« Ce modèle a été conçu pour durer. Cela passe notamment par son design modulaire qui permet à la fois de faire évoluer les composants et de réparer le téléphone. iFixit lui a donné la note de 10 sur 10 » nous explique Miquel Ballester, co-fondateur et responsable produit de Fairphone.

« Vous pouvez changer tous les composants clés à la main ou à l’aide d’outils courants, la plupart du temps en moins de 10 secondes, comme l’écran par exemple » précise Miquel. « Evidemment, tous les composants sont disponibles à un prix normal, directement sur notre site web » ajoute-t-il.

Installez l’OS que vous voulez

Le design modulaire ne vise pas que la réparabilité. Il y a aussi comme un esprit d’open innovation qui plane autour de ce modèle. Un port d’extension permet d’ajouter des fonctionnalités hardware qui n’existent pas encore. Les caractéristiques techniques seront prochainement fournies à la communauté qui pourra alors proposer ses propres extensions.

La start-up a également fourni son smartphone aux principales communautés Linux afin qu’elles puissent créer des distribution qui fonctionnent dessus. Histoire de pouvoir choisir son système d’exploitation entre Android (livré par défaut), FirefoxOS, et bien d’autres distros.

Equitable autant que faire se peut

Compte tenu de son nom, la start-up a également fait des efforts conséquents pour travailler avec les fournisseurs proposant les meilleures conditions de travail possible, de l’extraction des minerais jusqu’à l’assemblage.

Fairphone s’engage à répartir équitablement ses revenus entre les différents sous-traitants, à rendre publique la structure de son coût de revient (disponible sur le site web), ainsi que la liste de ses sous-traitants audités un par un pour s’assurer de conditions de travail décentes et éviter tout risque d’usage de « minerais de sang » (via des ONG tierces indépendantes).

S’il reste encore beaucoup à faire, « avec le Fairphone 2, la complexité en matière de sourcing a augmenté d’un facteur 5 par rapport au modèle précédent. Nous faisons le maximum tout en étant conscient et en reconnaissant que beaucoup reste à faire sur le plan social » nous indique Miquel Ballester.

Plus respectueux de l’environnement

Côté environnement, c’est d’abord la qualité, la modularité, et la réparabilité du smartphone qui permettent de réduire son empreinte par rapport aux modèles standards. Rappelons que 80 % des impacts environnementaux d’un smartphone se concentrent dans l’étape de fabrication (au sens large en incluant l’extraction des matières et leur transformation en composants électroniques). Allonger la durée de vie est donc le geste clé.

La start-up s’est également assurée de travailler avec des sous-traitants qui s’engagent à respecter les normes environnementales et sociales. « Nous avons fait un gros effort pour les fournisseurs de rang 1 et 2, notamment pour tout ce qui concerne le cœur électronique du smartphone » explique Miquel.

Le Fairphone 2 est disponible à la vente en France, dans la boutique Centre Commercial de Paris et
en ligne au tarif public conseillé de 530 euros TTC. La start-up espère en vendre autour de 150 000 exemplaires.

Source : GreenIT.fr


Commentaires

Qu’en est-il du fairphone 1 ? Est-il encore maintenu et si oui pour combien de temps ?

frinux (non vérifié) le 07/01/2016

@frinux : je ne connais pas la réponse. Il faut voir directement auprès de Fairphone.com.

admin le 07/01/2016

Le Fairphone 1 n’est plus produit mais est encore sujet à des mises à jour logicielles, notamment de sécurité. Il est toujours possible d’en commander les pièces détachées, cependant, pour le réparer, sur shop.fairphone.com. Fairphone et sa communauté donnent aussi de nombreux conseils sur le forum et les réseaux sociaux afin de le faire durer le plus longtemps possible…

Antoine (non vérifié) le 07/01/2016

On peut aussi acheter, d’occasion car plus distribué, un Nexus 5. Lequel se répare très facilement aussi, mais cependant sans l’aspect éthique.

romu (non vérifié) le 07/01/2016

Il y a encore beaucoup de portables d’occasion qui font très bien l’affaire mais dont se débarrassent leur propriétaire sous prétexte que le dernier joujou à la mode est mieux (mais mieux pour quoi faire?).

Je suis d’accord avec Romu et c’est ce que répète fréderic Bordage à longueur de temps. Pour répéter une phrase usée mais tellement vraie : l’énergie la plus propre c’est celle que l’on n’utilise pas. Je pense que Fairphone est une très belle approche bien qu’imparfaite mais qui a le mérite d’exister. Mais essayons d’être plus raisonnable sur nos pulsions de consommateur.

Barbe (non vérifié) le 07/01/2016

Y a-t-il eu une amélioration entre le FP1 et le FP2 sur le plan social et notamment sur le point critiqué dans votre précédent article sur le fait que les syndicats et les groupements de travailleurs n’ont pas été associés au projet ?
Pour info, le site lesnumériques.com en ont fait une analyse technique sur les versions 1 et 2 du produit. Ils ne sont pas trop mal placés.

Camille (non vérifié) le 09/01/2016

@Camille : j’ai posé la question à Miquel Ballester mais il est resté assez évasif sur ce point. Je n’ai donc pas de réponse.

admin le 09/01/2016

C’est très intéressant, mais il faut attendre de voir ce que cela donne sur le moyen terme. Le produit est tout nouveau, rien ne nous dit qu’il sera fiable malgré la super idée qu’il y a derrière.

Audit SEO (non vérifié) le 21/01/2016

Super c’est une bonne nouvelle et une tellement belle initiative. Si tout le monde mettait également une coque à son smartphone il y aurait moins de casse et donc moins de gaspillage.

Avec une coque fini les téléphones brisés et les vitres cassées, bon cela ne solution pas obsolescence mais bon c’est déjà un premier pas.

pangocase (non vérifié) le 21/01/2016

1 “Fair” phone avec un android=compte google clood obligatoire qui vous geolocalise chaque seconde pour vous vendre de la pub en flash … trouvez l’erreur.
Ha oui c’est comme ma page perso de chez FB,
ou encore mon site vert éco certifié par ecocert, la boite qui exproprie les indiens d’amérique du sud pour certifier encore plus de d’huile de palme, oui mais BIO ! ma brave dame !
Bon, ben je garde mon Nokia 3100 = 3 semaines d’autonomie en veille.

denis (non vérifié) le 01/02/2016

@Denis : +1 pour le Nokia 3100.

Merci pour cette analyse complémentaire sur la privacy. Notre article ne portant que sur l’aspect environnemental, nous n’avions pas développé cette facette dans notre analyse.

Il est clair que le Fairphone est encore très loin d’être parfait. Mais c’est un bon début. Si vous avez des solutions alternatives et réalistes à Androïd, merci de les partager avec nous, ça nous intéresse :-).

admin le 01/02/2016

Moi je vois surtout que denis en conclue ce que l’on ne cesse de promouvoir : avant de voir à changer son smartphone, prolongeons la durée de vie de nos appareils.
Personnellement je ne suis pas opposé à toute consommation du moment qu’elle est raisonnée et raisonnable.

Concernant l’os il me semble bien indiqué que Fairphone encourage les solutions alternatives comme Sailfish OS (même si Jolla se porte mal j’ai cru comprendre qu’ils continuaient le développement de leur système).

@denis: j’aime beaucoup le 3100 mais j’ai un “vieux” smartphone de 6ans qui fait quand même un peu plus : gps, mail etc. je ne veux pas de ces milliers d’applis du playstore qui ne servent à rien mais au moins pouvoir avoir des applis qui fassent le minimum. Et le souci c’est que jusqu’à preuve du contraire les alternatives à Androis, iOS et windows phone ne sont pour le moment pas viables. C’est le gros souci. Quant à Android on peut très bien se servir de l’appareil sans faire allégeance à Google.

Merci d’ailleurs à Framasoft d’essayer de proposer une alternative à Google pour le monde du PC

Barbe (non vérifié) le 01/02/2016

@Barbe : +1 sur l’OS. Cela m’était sorti de la tête !

admin le 01/02/2016

On entends de plus en plus parler de ce téléphone. Sans doute avec les histoires problèmatiques que pose Apple en ce moment.

Ca a l’air aussi d’un produit intéressant. Mais n’oublions pas que c’est un jeune produit, et qu’il faut voir sa qualité sur le moyen/long terme.

Alain (non vérifié) le 17/02/2016

Bonjour, je viens de tomber sur votre article. Moi qui cherchait un smartphone qui sorte des sentiers battus, je crois que j’ai trouvé. En plus c’est responsable.
 Merci

Construction modulaire Courant (non vérifié) le 09/03/2016

C’est très intéressant, mais super cher… Mon tel portable commence à montrer des signes de faiblesse après 6 ans d’utilisation. J’aimerais en prendre un autre pas trop cher, mais je ne veux pas d’un appareil bon à jeter après 3 ans. Je cherche juste à utiliser les fonctions tel et SMS, et si possible, pouvoir faire des photos potables et écouter la radio.
Un conseil ? Est-ce qu’il y a des appareils d’occasion qui tiennent sur la durée ?

Anonyme (non vérifié) le 24/04/2016

Poster un nouveau commentaire

Le contenu de ce champ ne sera pas montré publiquement.