Energie : le mode veille gaspille 2 kWh par jour et par individu

generique - graph économies d'énergie

Eteindre l’ensemble de ses appareils électroniques lorsque l’on ne les utilisent pas permet, à l’échelle de chaque individu, de diviser par deux leur consommation électrique par rapport au mode veille. C’est le constat de David J.C. MacKay, professeur à l’université de Cambridge. Pour parvenir à ce résultat, David MacKay a mesuré sa consommation électrique pendant 4 ans. Le détail ici.

Le professeur MacKay est ainsi passé de plus de 5 kWh par jour à moins de 3. Ce gain de 2,5 kWh par jour est loin d’être anodin. Sur un an, il correspond à l’énergie dépensée pour chauffer plus de 150 bains (5 kWh par bain) ou 20 jours de voiture (un conducteur moyen dépense 40 kWh par jour en voiture). De plus, à 0,1325 euros le kWh EDF, cela représente une économie annuelle d’environ 100 euros par personne.

Appliquée à l’ensemble des bureaux des entreprises, cette stratégie pourrait permettre de réaliser le même niveau d’économie.

Le professeur MacKay est également l’auteur d’une analyse approfondie Sustainable Energy - Without the Hot Air (anglais) sur les énergies renouvelables. Il a bâti plusieurs scénarios qui montrent la faisabilité, ou pas, d’un passage au “tout renouvelable”. Ces scénarios s’appliquent au cas particuliers de la Grande Bretagne.


Commentaires

Si je peux me permettre, le professeur MacKay, je ne sais pas en quoi il est professeur, mais il n’est pas nécessaire de faire des relevés pendant 3 ans pour savoir combien la veille consomme.
Il suffit de relever l’ampérage à chaque appareil en veille, et de calculer combien ça fait sur un jour. Ou alors d’ouvrir la brochure technique pour avoir des Watts ;-)
Dans tous les cas, 2,5 kWh/jour, ça fait 100 W en continu : il en a beaucoup, beaucoup, des appareils, le professeur (un appareil en veille consomme généralement 1 ou 2 Watts au max, 5 dans le pire des cas).

Bref, selon moi, méthode de calcul inappropriée et mesure douteuse => conclusions erronnées

Arnaud (non vérifié) le 20/09/2008

c’est vrai que ça fait beaucoup pour du matos qui ne fait rien. J’ai ramené à la maison le bidule de chez éconologie qui fait wattmètre. Je voulais vérifier ce qui a été dit sur le mode veille des box adsl.

- la freebox HD fait 22 W allumée et … 20 W en veille, ça en fait des watts pour un voyant rouge.
- avec la télé (CRT pourri) en veille on est à 25 W (freebox HD comprise).
- mon portable boulot dell tout pourri, 7 W en mode veille profonde.
- le scanner epson reste allumé tout le temps, il n’a pas de bouton M/A, c’est pourrite comme truc, 18 W.

- encore mieux, écran LCD 20 ” viewsonic, pas pourri, 9W ! en mode arrêt par bouton M/A mais resté branché.
- en mode veille activée car “no signal”, 9W aussi, à quoi le bouton M/A …

- imprimante laser à 75 €, en mode j’imprime rien, 9 W.

- téléphone DECT pourri, 7 W en recharge batterie. j’imagine que ça tombe à 0 quand c’est chargé.
- aspirateur sans fil, chargé, 0W.

- freebox partie ADSL 13 W.
- hauts parleurs pourris avec 0 musique dedans 9 W.

évidemment il n’y a pas forcément tout ça de branché en même temps. Il faut voir aussi si le wattmètre voit juste et ce qu’on appelle un appareil “en veille” mais dans le cas de l’écran LCD, j’ai jamais cru qu’il pompait du jus dès qu’il était branché.
C’est délicat de garantir les mesures faites avec le petit wattmètre à 2 balles mais s’agissant de la freebox HD, c’est clair que ça consomme et pas 2 ou 3 W, à tel point que j’ai mis dessous une boite en plastoc avec des trous pour qu’elle respire.

Au final, si je prends la situation fréquente dans l’appart, j’ai HP, scanner, freebox + télé voire écran LCD en mode “arrêt”, ça me fait pas loin de 80 W. bilan je vais racheter une rampe de prises avec un inter au bout.

Peut-être que pour une baraque avec plus de matos, on touche les 100 W permanents.
par rapport à ce que j’ai mesuré, une seul appareil tape dans les 5 W ou moins pour sa conso en veille, la télé. ça laisse à réfléchir, je crains quand même qu’on soit loin de 1 à 2 W par appareil en veille ou “inactif”.

d’un autre coté, 2,5 kWh par jour, ça ne fait même pas la moitié d’un euro, c’est peut-être le prix du confort ou de la paresse.

noway (non vérifié) le 20/09/2008

Depuis une dizaine d’année, les compteurs électriques domestiques (blanc avec afficheur à cristaux liquides) indique la consommation instantanée. M. Lambda est donc en mesure de se faire une idée de sa consommation électrique lorsque tout est éteint (ou plutôt en veille). Il peut ainsi vérifier que les deux ampoules basse-conso 7W qui remplacent les ‘vielles’ 60W à filament lui font bien économiser 106W (s’il laisse le couloir allumé, et rien du tout s’il a le reflexe d’éteindre la lumière).

Mais cela me paraît dérisoire quand je regarde les tours de bureaux avec des étages entiers allumé en continu. Avec un calcul grossier d’un open space éclairé par 10x10 tubes fluo à 20W par tube, nous avons 2kW par seconde consommés tout au long de la nuit (disons de 20h pour les couche-tard à 6h pour les lève-tôt), pour rien. Soit 2000x3600x10=72000kWh par nuit et par étage resté allumé.

Pointer du doigt la consommation domestique est inapproprié. Oui, M. Lambda aura économisé qqs euros sur sa facture d’électricité, mais ce n’est qu’une goutte d’eau dans un océan de gâchis. Je m’occuperais un peu plus sérieusement de mes appareils en veille quand les tours de bureaux seront des monolithes noirs.

Stéphane (non vérifié) le 20/09/2008

@Stéphane : je suis d’accord sur ton analyse. Mais rien ne nous empêche, à l’échelle de chaque individu, de militer pour que ces tours deviennent des monolithes noirs. C’est à chacun d’interpeller ses collègues, direction de son entreprise, et amis pour les convaincre. J’assistais à un débat ce matin (et oui, même le dimanche l’équipe de GreenIT.fr bosse pour vous) où intervenait la responsable dev. durable de Veolia (Ferone). C’est le message qu’elle a fait passé. Tout en regrettant effectivement l’inertie des entreprises et la lenteurs des politiques à s’engager concrètement…

admin le 21/09/2008

72 Gigowatts comme dans retour vers le futur !
Z’auriez pas vu une centrale nucléaire par hasard …

Je suis d’autant plus d’accord avec @admin que vu le calcul et surtout le résultat 72 MWh ! il y a comme un souci, un gros, genre porte-avions.
On va dire que 10 x 10, ça fait 100 tubes et qu’avec 20 W par tube, on est à 2 kW. Par seconde, par heure ou par nuit, on est toujours à 2 kW, à moins de claquer des néons. 1000 ans plus tard, on sera toujours à 2 kW ( on reviendra pour mesurer).
Les kW par seconde ou par heure ou par siècle, c’est une unité qui mesure quelque chose mais on ne sait pas encore quoi. On écrit kWh et pas kW/h, c’est subtil non ?

Bilan : 10 x 10 tubes x 20 W x 10 heures = 20 000 Wh soit 20 kWh pour le plateau en 1 nuit.

Pour la petite histoire, puisque c’est du lourd

- Si le plateau consommait vraiment 72 MWh la nuit, il faudrait arriver en maillot de bain le matin, la perte par effet joule des tubes flamberait littéralement le local. Chaude ambiance le matin :-)

- La facture serait de 4000 € ou pire par nuit et par plateau. Non, sérieux ?

- A 72000 kWh le plateau, il faudrait un porte-avions nucléaire sur l’esplanade de la défense pour alimenter les tours avec. Vous avez déjà essayé de garer un porte-avions ? Pas évident de faire un créneau.

Pour faire simpliste, 20 personnes qui éteignent les bousins en veille à la maison ça aura un effet du même ordre que d’éteindre un plateau complet la nuit, donc non, ce n’est pas une goutte d’eau.
Ce qui est inapproprié c’est le calcul qui donne 72 MWh.

noway (non vérifié) le 22/09/2008

Par ces réflexions, on démontre qu’il y a moyen de faire “mieux”, c’est à dire de réfléchir à notre façon de vivre. Eteindre ses appareils électriques via une multi-prises à interrupteur c’est un geste fort, preuve de la pose d’un choix personnel: refuser les consommations inutiles.

Prenons l’exemple d’un écran LCD. En veille, 2W en activité 40W. “Mieux” c’est régler la mise en veille rapide et si on s’absente pour 10 minutes, éteindre son écran: conso: 0W.

La seconde étape c’est le “moins”: comment tous ces appareils en mode veille ou en activité pourraient-ils consommer moins ? C’est l’objet de GreenIT et la démonstration du possible.

Toujours mon écran de PC: “Moins” serait de fonctionner avec un écran OLED en conservant les réglages de veille optimaux pour mon activité. “Moins” c’est aussi chercher les appareils qui consomment moins d’énergie et influencer le marché en ce sens.

La dernière étape du raisonnement est “autrement”, par exemple l’usage de batteries “biologiques” et non plus à base de métaux et de chimie toxique.
Reprenant mon écran OLED je me dis que peut-être la fabrication et le recyclage consomment beaucoup de ressources. Existe t’il des écrans qui consomment moins qu’un OLED et qui ont un impact négligeable sur l’environnement ? Peut-être est-ce une autre façon de projeter l’image de nos données qui doit être envisagée … directement sur la retine, holographique, … . Je ne sais pas répondre à cela.

Mais en appliquant la logique “Mieux, moins, autrement” on va dans le bon sens.

Bonne journée à tous !

Philippe (non vérifié) le 21/11/2008

@Philippe : j’aime bien ton raisonnement. C’est la différence entre l’efficacité et l’efficience. Il y a un très bon bouquin la dessus : Cradle to Cradle.

admin le 21/11/2008

[...] d’années. Eteindre son PC, sa télévision, ou sa chaîne-hifi n’est pas suffisant. Le mode veille gaspille 2 kWh par jour et par individu ! (détail par appareil ici). Le gachi est tel que l’Europe a légiféré pour y mettre fin. [...]

Acteurs › [en cours] Les 10 gestes essentiels du (non vérifié) le 23/10/2009

Poster un nouveau commentaire

Le contenu de ce champ ne sera pas montré publiquement.