CD et DVD : impossibles à recycler

generique - DVD

Selon notre confrère EarthTalk qui cite l’EPA (agence de protection de l’environnement américaine), les CD, et DVD (informatique, audio et vidéo) sont quasiment impossibles à recycler. Fabriqués à partir de dérivés du pétrole (plastiques essentiellemement), ils contiennent également de fines couches d’aluminium, d’or, d’argent et de nickel. Superposeés, ces fines couches sont impossibles à traiter. Au final, les CD et DVD ne sont pas acceptés par la plupart des organismes de collecte sélective et finissent la plupart du temps à la poubelle. Ils seront donc incinérés. Polluant ainsi l’atmosphère et les nappes phréatiques.

Il existe cependant un espoir : le bio-plastique issu du maïs (polylactic acid). Bio-dégradable, ce dernier permet au moins de limiter la pollution aux minerais contenus dans les CD et DVD. Cependant, son prix est encore trop élevé et les majors et autres éditeurs de logiciels ne l’utilisent donc pas. Les boitiers des CD et des DVD sont quant à eux fabriqués à partir de de polyvinyl chloride (PVC), un dérivé du pétrole très difficile à recycler.

Cet article peut faire sourire, mais quand l’on sait que les disques des Beattles se sont vendus à plus d’un milliard d’exemplaires, ceux de Michael Jackson à plus de 500 millions, et que les best-sellers dépassent allègrement les 100 millions d’unités (source : wikipedia), on comprend mieux que ce marché de masse a un réel impact sur la planête.

Alors, plutôt que de se battre contre le peer-to-peer, les majors feraient bien d’encourager le téléchargement : un acte écologique, et qui permet de réduire le coût de revient des albums (pas de fabrication, pas de distribution physique), rendant ainsi la culture accessible à tous.


Commentaires

C’est bien vrai, mais il conviendrait aussi de faire un bilan complet, car le téléchargement n’est pas neutre, ni sans impact : ordinateurs allumés, nombres de serveurs et data center nécessaire, stockage nécessaire, infrastructures, etc…

Quand on sait qu’une simple rechercher sur Google consomme autant qu’une lampe basse consommation allumé pendant 1 heure (source)

Pierre-Alain Dorange (non vérifié) le 14/10/2008

Erreur, en Lorraine une entreprise recycle les CD et autres DVD, qui sont en polycarbonate. On peut même confier ceux-ci à une association, qui prend sa com’ au passage pour aider des causes nobles.
Voir ici : http://www.cdmoi.asso.fr/

quatrelle (non vérifié) le 29/10/2008

@quatrelle : merci pour l’info !

admin le 30/10/2008

@quatrelle : merci pour l’info !

admin le 30/10/2008

Nous recyclons depuis 2005 des milliers de tonnes pas an de CD et DVD et tout ce recycle !! les plastiques bien sur, mais aussi les papiers, les cartons et même les agraphes.

Le tonnage annuel représente un volume de 400 semi remorques !

En France, on a pas de pétrole, mais on a des idées !!

alain maubert (non vérifié) le 29/11/2008

@Alain Maubert : Merci Alain pour ces précisions.

admin le 01/12/2008

a Paris, à compter du 1er juillet, COLDISK, une toute jeune entreprise, va proposer aux collectivités locales, aux entreprises, aux administrations.. bref à tout le monde de mettre en place un système de collecte sélective pour les CD et les boîtiers…

à partir du 1er juillet, voir http://www.coldisk.fr

DAVID (non vérifié) le 26/06/2009

[...] CD et DVD sont cependant difficiles à recycler car ils superposent différentes couches de matériaux. Seuls quelques spécialistes comme CDMoi et [...]

Recyclage › Coldisk collecte et recycle vos vieux (non vérifié) le 16/07/2009

Poster un nouveau commentaire

Le contenu de ce champ ne sera pas montré publiquement.