Achèteriez-vous un PC éco-conçu ?

Generique - enquête en ligne

Etudiante à l’Inseec, Rizana Mohamad a effectué plusieurs stages à l’étranger, notamment dans le commerce équitable en Inde, où elle a découvert une partie de la dimension du développement durable. Son intérêt pour les NTIC la pousse à préparer un mémoire de fin d’étude sur l’informatique éco-responsable. Elle souhaite notamment identifier les besoins et les attentes qui déterminent l’acte d’achat d’un ordinateur éco-conçu.

Pour étudier de plus prêt les critères d’achat accordés à un PC, elle a mis en place un questionnaire en ligne. L’objectif de ce questionnaire est de recueillir vos besoins et attentes en en matière de PC (fixe ou portable). Cherchez vous en priorité un PC peu onéreux, ou bien la dernière nouveauté du marché, ou encore peu énergivore et éco-conçu ?

Moins de 3 minutes suffisent pour répondre au questionnaire en ligne.

GreenIT.fr publiera la synthèse de vos réponses courant juillet.

Merci pour vos précieuses réponses !

Source : GreenIT.fr


Commentaires

Il n’est pas envisagé, dans ce sondage, qu’on achète son PC auprès d’une filière de reconditionnement. :o)

i.d & l (non vérifié) le 22/05/2012

Pour moi ce questionnaire n’est pas vraiment valable et manque d’une catégorie de gens à cycler pour les réponses. Voici donc ma réponse :

La première question donne une réponse erronée. Un PC ne PAS être de marque Apple. Un PC n’est pas forcément une marque.

L’emploi du terme ordinateur est plus approprié.

De plus ce questionnaire tente de répondre à deux “attentes” complètement différentes qui sont selon moi, incompatibles. En effet on n’attend absolument pas la même chose d’un ordinateur portable et d’un ordinateur de bureau.
La question 18 soulève une autre attente, celle de la simplicité donc celle de l’OS installé sur celui-ci.

Puis il n’est pas envisagé qu’on monte soit même le PC (ou via une tierce personne) avec des composants éco-responsables. Dans ce cas-là, il posséderait plusieurs marques différentes (chaque composant) et évoluerait en fonction des innovations. De cette manière on NE change PAS son ensemble mais un composant ou plusieurs composants, ce qui permet de limiter les frais, les ressources, l’impact sur l’environnement et etc.

Je pense que l’obsolescence « programmée » des ordinateurs « tous prêts » n’a pas véritablement de place dans l’éco-responsabilité surtout dans ce monde où le DIY se fait de plus en plus de place.
Nous pouvons le voir notamment avec le développement des « FabLabs ».

Jessica (non vérifié) le 22/05/2012

Rizana Mohamad, je vous conseille de séparer les questions qui concernent un ordi portable et un ordi fixe car les motivations d’achat et critères d’évaluations sont complètement différents.
Pourquoi ne pas parler des tablettes numériques ? Elles occupent un part non négligeable des ventes “d’ordinateurs”.

john (non vérifié) le 22/05/2012

:) Jessica et moi avons posté en même temps. Et j’ai bien précisé à la première question “Autre” “monté par mes soins” car comme Jessica le dit si bien, un ordinateur n’est pas forcément de marque !

john (non vérifié) le 22/05/2012

Je fais moi aussi un mémoire de fin d’étude sur l’informatique verte! Mais je ne traite pas du comportement des consommateurs ni des motivations d’achats, plutôt de la possibilité des entreprises d’IT d’intégrer complètement une logique de développement durable au sein de leurs produits. Sujet très intéressant, et j’en profite pour remercier greenit.fr qui m’a beaucoup aidé, notamment dans les faits d’actualité!

Mathilde (non vérifié) le 22/05/2012

Juste pour info et sauf erreur de ma part, il manque une marque importante dans l’enquete : DELL

Ludovic D. (non vérifié) le 22/05/2012

Si c’est pour aider l’étudiante certains commentaires sont bien. Autrement suffit de lui répondre. Elle est dans une petite étude statistique qui lui apportera sans doute les réponses qu’elle attend.

Didier (non vérifié) le 23/05/2012

Pas de question sur l’aspect éthique (transparence, condition de fabrication, recyclage …) de l’entreprise qui a produit l’ordinateur. Le simple fait de poser la question peut faire réfléchir.

Thierry - Kaliterre (non vérifié) le 23/05/2012

Poster un nouveau commentaire

Le contenu de ce champ ne sera pas montré publiquement.