Catégorie : Etude

Les français ont plus peur des ondes que des produits chimiques

Qu’elle soit fondée ou non, la peur de l’impact sanitaire des ondes électromagnétiques est aujourd’hui plus forte chez les français que celle des effets secondaires des médicaments, des produits chimiques ou de la mauvaise qualité de l’air. C’est ce que révèle le Baromètre numérique 2021 du Credoc.

« Les Français sont inquiets face à la nocivité potentielle ou supposée des nouvelles technologies pour la santé humaine » indique l’étude. Que ce soient les champs électromagnétiques générés par les antennes de téléphonie mobile, les téléphones mobiles eux-mêmes ou encore les réseaux Wi-Fi à l’intérieur des maisons, ces différents équipements sont jugés peu sûrs pour la santé par la majorité des répondants.

Plus de la moitié des français (52 %) jugent les champs magnétiques générés par l’ensemble des appareils domestiques comme peu sûrs. 46% pensent de même des antennes de relais ou des téléphones mobiles et 42 % considèrent que les réseaux Wi-Fi à l’intérieur des maisons constituent un risque pour la santé humaine.

Les français de moins en moins rassurés par la technologie

« Alors que les champs magnétiques générés par l’ensemble des appareils électroniques domestiques étaient considérés comme le domaine le plus sûr en 2014, ils ferment désormais la marche (…) pour ce domaine en particulier, on constate une évolution vers plus de défiance, à rebours de ce qui se passe pour les autres produits. » indique le Credoc dans son étude.

Les Français se disent moins rassurés s’agissant de l’impact sanitaire des champs magnétiques domestiques en 2020 que six ans plus tôt. Seulement 1 français sur 4 estime aujourd’hui qu’il s’agit d’un domaine plutôt sûr, contre 30 % en 2014.

Moins peur des médicaments et de la qualité de l’air

La défiance vis-à-vis des ondes électromagnétiques est telle que le français ont moins peur de la mauvaise qualité de l’air qu’ils respirent, des produits chimiques et des effets secondaires des médicaments que des nuisances sanitaires induites par le numérique.

Dit autrement, compte tenu du caractère contradictoire des messages envoyés par les autorités et le corps scientifique, les français ont littéralement peur des effets sur leur santé des outils numériques dont ils sont pourtant accros !

Le Wi-Fi et la téléphonie mobile concentrent les craintes.

Source : Baromètre numérique 2021 du Credoc

Frédéric Bordage

Expert en green IT, sobriété numérique, et numérique responsable, j'ai créé la communauté GreenIT.fr en 2004. Je conseille des organisations privées et publiques, et anime GreenIT.fr et le Collectif Conception Numérique Responsable (@CNumR).

Site web - Twitter - Facebook - Linked In