Catégorie : Matériel

HP : petit câble, gros déchets

Nous publions ici le témoignage de Frédéric G.

Fidèle client d’imprimantes HP, j’ai acheté une HP LaserJetPro M15w pour un de mes enfants avant son départ à l’Université. Cette machine fonctionne très bien mais est livrée en standard avec deux cordons d’alimentation électrique : tripolaire britannique et tripolaire européen.

J’imagine que HP [1] facilite ainsi sa gestion de stock. Mais le résultat est que tous les consommateurs des deux côtés de la Manche jettent un câble qui leur est complètement inutile. Cela représente probablement des centaines de milliers de câbles jetés sans jamais avoir vu le moindre électron transiter dans leurs petits fils de cuivre… pas très écologique.

J’ai contacté HP France. La réponse – du type « vous pouvez déposer une réclamation… » – n’a pas démontré une véritable prise de conscience du problème chez HP France.

2 000 000 kg de déchets évitables

D’après le Syndicat National des Entreprises de Solutions et Systèmes d’Information et d’Impression, il s’est vendu en 2018 en France près de 3,4 millions [2] d’imprimantes ou copieurs multi-fonctions au format AA destinés majoritairement à l’usage grand public.

En supposant que seuls 25% de ces appareils sont livrés avec un cordon d’alimentation aux normes britanniques, cela représente plus de 845 000 câbles qui partent à la poubelle en France chaque année, soit 152 tonnes de plastique, de cuivre et autres déchets (la prise britannique comporte notamment un fusible), puisque chaque cordon pèse 180 grammes. À l’échelle européenne, on peut donc estimer qu’au moins 2 000 tonnes de déchets totalement évitables sont ainsi générés, uniquement par les ventes d’imprimantes.

Je laisse à d’autres le soin de calculer quelle est l’empreinte environnementale de la fabrication inutile de milliers de cordons d’alimentation, de leur transport en Europe depuis l’usine chinoise puis de leur mise au rebut. Juste pour donner une comparaison, 2 000 tonnes correspondent quand même à la masse de 2.000 véhicules de taille moyenne, type Renault Clio par exemple.

Et encore, nous n’avons revu ici que les chiffres des imprimantes. Combien d’écrans, d’ordinateurs, de routeurs “box”, de cafetières ou de téléviseurs sont livrés en Europe avec des cordons d’alimentation incompatibles avec nos prises murales ? Les seuls vrais bénéficiaires de ces pratiques sont les fabricants de câbles d’alimentation qui vendent deux fois plus de leurs produits qu’il n’est véritablement nécessaire.

Petite ou grosse solution ?

Dans un monde idéal, tous les pays européens n’auraient qu’une seule norme de cordon d’alimentation, mais bien malin qui saura convaincre nos amis Britanniques.

Restent les solutions organisationnelles : d’une façon ou d’une autre, il faudrait que les fabricants s’organisent, que ce soit sous la pression du grand public, ou des autorités pour, soit :

  1. gérer des références différentes pour les appareils à livrer en Europe hors UK, et ceux à livrer spécifiquement au Royaume-Uni. L’effort à faire ne semble pas si grand pour gérer deux références: une UK, une « reste de l’Europe », même s’il est évident que cela engendrera un surcoût. Mais avec le Brexit, cela sera probablement inévitable.
  2. emballer les appareils en sortie d’usine sans aucun cordon d’alimentation, celui-ci étant ajouté au dernier moment par le revendeur final ;
  3. livrer les appareils sans câble d’alimentation, celui-ci devenant un accessoire à commander en plus (ce qui existe déjà par exemple pour certains accessoires d’imprimantes, comme le câble USB ou les cartouches). Et ce qui se pratique de plus en plus pour les appareils qui se rechargent via un port USB standard. Cette dernière solution aurait l’avantage pour les consommateurs de pouvoir ré-utiliser le cordon d’alimentation de l’appareil qu’ils remplacent, forçant donc à un recyclage domestique direct.

Il ne reste qu’à souhaiter que les fabricants (ou faute d’actions, les associations de consommateurs et les législateurs) s’emparent du sujet.

[1] chose que j’avais déjà remarqué chez des concurrents de HP et pour d’autres appareils électroménagers d’autres grandes marques.

[2] https://www.snessii.com/donnees-marches/

Source : GreenIT.fr

Frédéric Bordage

Expert en green IT, sobriété numérique, et numérique responsable, j'ai créé la communauté GreenIT.fr en 2004. Je conseille des organisations privées et publiques, et anime GreenIT.fr et le Collectif Conception Numérique Responsable (@CNumR).

Site web - Twitter - Facebook - Linked In