Catégorie : Acteurs

L’engagement des GAFAM pour le climat est-il du pipeau ?

Malgré leur soutien affiché à l’accord de Paris, les géants de la « tech » n’utilisent qu’une minuscule part de leurs potentiel d’influence pour lutter contre le réchauffement global et ses impacts sur le climat. C’est ce que révèle le think-tank InfluenceMap dans un rapport publié ce 28 janvier 2021.

Moins de 5 % de leurs ressources de lobbying en faveur du climat

Leur puissance économique donne aux géants du numérique un énorme potentiel pour influencer la politique publique en faveur du climat.

Pourtant, alors que la « Big Tech » représente 25 % de la valorisation de l’indice boursier S&P500, entre 2019 et 2020, seulement 4% des actions de lobbying déclarées par les géants technologiques au niveau fédéral aux États-Unis étaient axées sur le climat.

Un goutte d’eau dans l’océan

Selon l’étude, le lobbying des GAFAM (Google, Apple, Facebook, Amazon et Microsoft) est totalement inefficace face à celui du secteur de l’énergie qui investi 38 % de ses actions de lobbying sur le climat.

Les géants de la tech feraient du sur-place à cause de leur appartenance à de puissants groupes industriels aux États-Unis, en Europe et au Japon. Des groupes qui continuent leurs campagnes de lobbying contre les mesures juridiques nécessaires pour atteindre les objectifs de l’Accord de Paris.

source : InfluenceMap

Frédéric Bordage

Expert en green IT, sobriété numérique, et numérique responsable, j'ai créé la communauté GreenIT.fr en 2004. Je conseille des organisations privées et publiques, et anime GreenIT.fr et le Collectif Conception Numérique Responsable (@CNumR).

Site web - Twitter - Facebook - Linked In