Catégorie : Téléphone

Les chargeurs sans fil doublent notre facture électrique

Alors que le nombre de smartphones rechargeables sans fil (wireless charging) se multiplie, de plus en plus de voix s’élèvent pour rappeler l’inefficience de cette méthode. Certes très pratique, elle gâche une grande quantité d’électricité.

Selon une étude menée cet été par iFixit et OneZero, la méthode de recharge sans fil nécessite en moyenne 47 %  d’électricité en plus,  avec une fourchette allant de 39 % à 80 % selon le chargeur et le smartphone à recharger.

Pixel 4 : 39 % à 80 %  d’inefficacité 

Pour commencer, les journalistes ont utilisé le chargeur de Yootech (Yootech Pad) pour faire le test. Lors de leur premier essai, le smartphone n’était pas parfaitement aligné. Il a fallu plus de 25 Wh pour recharger l’appareil à 100 % contre 14 Wh avec un câble, soit 80 % d’électricité en plus !

Après quelques essais, les journalistes ont réussi à réduire la surconsommation à 47 % (21 Wh nécessaires au lieu de 14 Wh).

L’équipe de OneZero a ensuite essayé avec le chargeur officiel Pixel Stand de Google. Plus facile à manipuler et taillé sur mesure pour la gamme de smartphones Pixel, il n’a fallu « que » 19,8 Wh pour recharger l’appareil, soit « seulement » 39 % d’électricité gâchée.

2190 Wh supplémentaires pour le chargeur lui-même

Pour aller au bout de l’exercice, l’équipe de OneZero a évalué la consommation électrique du chargeur sans fil lorsqu’il n’est pas utilisé mais reste branché. Verdict : 0,25 wattheure, soit la limite légale d’inefficacité en Europe (directive « EcoDesign »). Multiplié par 365 jours et 24 heures, on obtient 2 190 Wh, soit autant que la consommation annuelle d’un téléphone mobile (featured phone) de type Nokia 3210.

La perte en ligne d’un chargeur sans fil qui tourne à vide équivaut à la consommation électrique d’un téléphone d’il y a 20 ans !

Autrement dit, en 2021, si on additionne les pertes en ligne liée à la recharge (39 % à 80 %) à celles liées au chargeur qui tourne à vide, dans le pire scénario, on double la consommation électrique par rapport à une chargeur filaire. Une sacrée régression à l’heure de la généralisation des économies d’énergie (négawatts) !

En comparaison, le chargeur filaire ne consomme pas d’électricité lorsque aucun appareil n’y est branché (une mesure que nous avons vérifiée dans notre labo).

Merci à Stéphane Bordage pour l’idée cet article

Source : OneZero et GreenIT.fr

Frédéric Bordage

Expert en green IT, sobriété numérique, et numérique responsable, j'ai créé la communauté GreenIT.fr en 2004. Je conseille des organisations privées et publiques, et anime GreenIT.fr et le Collectif Conception Numérique Responsable (@CNumR).

Site web - Twitter - Facebook - Linked In