Catégorie : idée

Jour du dépassement : l’effet COVID

Cette année, la crise sanitaire planétaire du coronavirus (COVID19) a obligé l’humanité à ralentir – notamment moins se déplacer et moins consommer – et à se concentrer sur l’essentiel.

Cela a permis de repousser le jour du dépassement de 3 semaines, soit le 22 août au lieu de fin juillet.

En 2020, le jour du dépassement arrive le 22 août (graphique)
En 2020, le jour du dépassement arrive le 22 août.

Une comptabilité « ressources »

Le jour du dépassement (overshoot day en anglais) marque le jour où l’humanité a consommé toutes les ressources que les écosystèmes terrestres sont capables de fournir en un an.

Il s’agit tout autant de matières premières telles que le bois, de nourriture comme les stocks halieutiques, que de services rendus par la nature tels que la filtration de l’air et de l’eau.

Pour calculer cette date, on rapporte nos besoins à la  surface terrestre nécessaire pour les assouvir. Notre empreinte est donc quantifiée en surface terrestre (hectares globaux) selon notre mode de vie.

La crise COVID19 démontre que tout n’est pas perdu

Cette « expérience » COVID 19 est intéressante à double titre.

D’une part, elle montre que l’humanité peut relever les grands défis  environnementaux du 21ème siècle. Un trimestre économique au ralentit, c’est 3 semaine de gagnées.

Si l’effort vous paraît disproportionné, rappelez vous que nous étions à l’équilibre il y a grosso modo une génération, en 1987. Un trimestre économique au ralenti pour 3 semaines de gagnées, chaque année, est donc un investissement particulièrement rentable d’un point de vue environnemental.

Changer de braquet

D’autre part, cette situation inédite doit nous faire prendre conscience que seule une approche radicale – au sens noble et positif du terme : plus vite plus loin – permettra de juguler les crises environnementales.

Il faut changer de braquet, nous n’avons pas le choix.

En restant seul dans sa voiture 5 places en première vitesse sur l’autoroute, nous allons casser le moteur et nous n’arriverons jamais à destination. Si nous passons la cinquième et que nous remplissons notre véhicule, nous avons une réelle chance d’arriver à destination. C’est ce que vient de démontrer le trimestre passé.

Dans la suite de cet article, nous analyserons s’il est souhaitable et comment le numérique peut nous aider à atteindre cet objectif.

Source : GreenIT.fr avec https://www.overshootday.org/newsroom/dates-jour-depassement-mondial/

Frédéric Bordage

Expert en green IT, sobriété numérique, et numérique responsable, j'ai créé la communauté GreenIT.fr en 2004. Je conseille des organisations privées et publiques, et anime GreenIT.fr et le Collectif Conception Numérique Responsable (@CNumR).

Site web - Twitter - Facebook - Linked In