Catégorie : Etude

500 fois son poids en matière première

Sujet incontournable dans le numérique tant il y participe, l’épuisement des ressources abiotiques – les fameuses ressources naturelles non renouvelables en langage profane – est difficile à médiatiser.

Très peu de nos lectrices et lecteurs maîtrisent en effet les indicateurs que nous manipulons quotidiennement dans nos Analyses du Cycle de Vie (ACV), notamment le « kg équivalent antimoine (SB) » qui laisse tout le monde coi.

La méthodologie dite du « sac à dos écologique » répond en partie ce problème en proposant des ordres de grandeur plus faciles à appréhender.

Son principe est simple : rapporter le poids du produit fini (en kg) au poids de matières premières (en kg) nécessaires à sa fabrication.

32 kg de matières premières pour une puce de 2 grammes

Il faut ainsi 54 fois le poids d’une voiture en matière premières pour la fabriquer.

Pour un smartphone, c’est 500 fois son poids.

Mais dès qu’on entre au cœur de nos appareils numériques, le compteur s’affole. Selon nos calculs (basés sur une ACV d’Eric Williams), pour une puce électronique de 2 grammes, il faut 32 kg de matière première, soit 16 000 fois son poids !

Retrouvez tous les chiffres et concepts clés du numérique responsable dans le livre « Sobriété numérique : les clés pour agir ».

Source : GreenIT.fr, Eric Williams.

Frédéric Bordage

Expert en green IT, sobriété numérique, et numérique responsable, j'ai créé la communauté GreenIT.fr en 2004. Je conseille des organisations privées et publiques, et anime GreenIT.fr et le Collectif Conception Numérique Responsable (@CNumR).

Site web - Twitter - Facebook - Linked In