Catégorie : Bonnes Pratiques

WeGreenIT quantifie votre empreinte numérique

Le WWF France s’est associé au Club Green IT pour quantifier l’empreinte numérique d’un salarié. Cette première édition de l’étude WeGreenIT a porté sur 24 grandes entreprises totalisant 775 000 utilisateurs, 3 millions d’équipements, et 55 000 m2 de salles informatiques. Elle fait suite aux deux éditions précédentes du Benchmark Green IT (2016 et 2017) réalisées par le Club Green IT et dont nous avions publié les résultats.

Au final, l’empreinte numérique annuelle d’un salarié est de :

  • 5 740 kWh d’énergie primaire ;
  • 800 kg de gaz à effet de serre ;
  • 14 000 litres d’eau ;
  • et 3 kg de déchets électroniques.

Si bien qu’une journée de travail* d’un salarié équivaut à :

  • 2 radiateurs de 600 Watts allumés pendant 8 heures ;
  • 29 kilomètres en voiture (6 380 kms / an) ;
  • 7 packs d’eau de 9 litres ou une douche (1 546 packs / an) ;
  • et 15 g de déchets électroniques (soit un smartphone tous les 10 jours).

* sur la base de 8 heures par jour et 220 jours ouvrés.

Principales sources d’impact

Parmi les grands domaines du système d’information, l’environnement de travail des utilisateurs est la principale source d’impact avec 27 % du bilan énergétique, 35 % des émissions de gaz à effet de serre (GES), 41% de la consommation d’eau et 50 % de l’épuisement de ressources. C’est surtout la fabrication des équipements qui concentre les impacts.

Il est suivi par le service informatique qui totalise 17 % du bilan énergétique, 31 % des émissions de GES, et 19 % de la consommation d’eau. L’empreinte est surtout liée aux m2 de bureau et aux déplacements domicile-travail des collaborateurs de la DSI.

Contrairement aux idées reçues, la consommation énergétique des centres informatiques n’est donc pas du tout la principale source d’impacts. Loin s’en faut.

La bonne nouvelle de l’étude concerne la durée de vie des équipements qui augmente. Par exemple, alors que la durée de vie d’un ordinateur était en moyenne de 3 ans en 2007, elle est désormais comprise entre 4 et 6 ans en interne. Et peut même atteindre 10 au total avec le réemploi.

Un écart important entre les débutants et les champions

WeGreenIT - WWF France - 2018 - top maturitéToutes les organisations ne sont pas logées à la même enseigne. On note en effet un écart important – d’un facteur 3 à 5 selon l’indicateur environnemental – entre la plus faible et la plus forte empreinte. Cet écart est en partie du à la maturité de l’organisation, elle aussi assez variable : de 44 % pour la moins à 77 % pour la plus mature.

En toute logique, la maturité des membres du Club Green IT, qui regroupe les organisations les plus en avance en France sur ces sujets, atteint 72 % contre 56 % pour les autres participants. Cet écart de maturité se traduit par une empreinte environnementale pouvant être jusqu’à 20 % plus faible. Preuve s’il en est de l’intérêt d’industrialiser la démarche.

Trois actions à adopter en priorité

Les auteurs de l’étude identifient trois actions à mettre en œuvre en priorité :

  1. Mettre en place une véritable stratégie numérique responsable et industrialiser la démarche ;
  2. Allonger la durée de vie des équipements, notamment via le réemploi ;
  3. Concevoir ses services numériques de façon plus responsable.

« Bien encadré, le réemploi est une clé fondamentale pour réduire l’empreinte numérique d’une organisation tout en améliorant sa performance sociale. Comme nous l’avons démontré dans le cadre de l’étude Reeeboot, c’est en plus une source de création d’emplois, majoritairement d’insertion, non délocalisables » explique Jean-Christophe Chaussat, DSI – Pôle emploi Développement durable & Numérique responsable.

Quant à la conception responsable des services numériques, il s’agit clairement d’un sujet neuf, qu’un certain nombre d’entreprises ont découvert lors de l’étude. Il n’empêche que cette démarche propose un formidable levier à la fois pour réduire des impacts et pour créer de la valeur et que de nombreux outils sont déjà disponibles.

 

Les 24 entreprises qui ont participé à WeGreenIT :

  • Groupe ADP
  • I-Caisse des dépôts et consignations
  • Cdiscount
  • Dell
  • Econocom
  • Edenred
  • Enedis
  • ENGIE – Gaz Tarif Réglementé
  • Gemalto
  • IT-CE / I-BP / BPCE-IT
  • Lactalis
  • La Poste
  • Leroy Merlin
  • Maif
  • Natixis
  • Pôle Emploi
  • RTE
  • Schneider Electric
  • Scor
  • SNCF
  • Société Générale
  • Solocal
  • Ubisoft
  • Worldline (Atos Group)

 

Source : GreenIT.fr

Frédéric Bordage

Expert Green IT et numérique responsable, j'ai créé GreenIT.fr en 2004 et lancé les sujets de l'éco-conception logicielle en 2009, puis de la conception responsable de service numérique en 2013. Je conseille des organisations privées et publiques sur ces sujets. Et anime, en plus de GreenIT.fr, le Club Green IT et le Collectif Numérique Responsable.

Site web - Twitter - Facebook - Linked In