Catégorie : Matériel

Second life : les imprimantes reconditionnées de Konica Minolta

Alors que l’économie circulaire est sur toutes les lèvres, moins de 1% des imprimantes et multifonctions sont réemployées estime Konica Minolta. Pour faire face à une demande accrue pour des systèmes d’impression d’occasion, le fabricant lance la gamme Second Life.

La moitié du prix du neuf

Ce programme concerne les matériels mis sur le marché il y a environ 4 ans et ayant atteint environ 1/3 de la volumétrie pour laquelle ils sont conçus (nombre d’impressions notamment). Ces systèmes d’impression sont commercialisés jusqu’à -50 % du prix d’un équipement neuf, avec un contrat de maintenance de 3 à 5 ans, incluant les mêmes prestations que celles appliquées aux matériels neufs. Pour l’heure, le fabricant vise une dizaine d’équipements par mois.

50 % d’empreinte environnementale en moins

Le processus de révision comporte 20 points de contrôle. Pour favoriser l’économie locale et l’insertion professionnelle des travailleurs en situation de handicap, la remise en état est effectué en France par les salariés d’APF France handicap (anciennement l’Association des Paralysés de France).

Pour les gammes d’équipements concernés par ce programme – hub C284e et hub C364e par exemple – la fabrication représente environ 50 % de l’empreinte environnementale sur un cycle de vie complet. Le réemploi permet donc de diviser par deux les impacts associés à la fabrication, de l’ordre de 900 kg de gaz à effet de serre et 4 500 kWh d’énergie primaire pour le modèle hub C284e.

Source : GreenIT.fr

Frédéric Bordage

Expert Green IT et numérique responsable, j'ai créé GreenIT.fr en 2004 et lancé les sujets de l'éco-conception logicielle en 2009, puis de la conception responsable de service numérique en 2013. Je conseille des organisations privées et publiques sur ces sujets. Et anime, en plus de GreenIT.fr, le Club Green IT et le Collectif Numérique Responsable.

Site web - Twitter - Facebook - Linked In