Catégorie : MatérielCatégorie : Téléphone

Fairphone 2 : 30 % de GES en moins

La modularité d’un smartphone, c’est-à-dire la capacité pour l’utilisateur de changer facilement certains composants et pièces défectueuses, réduit jusqu’à 30 % par an sa contribution au changement climatique. C’est le résultat d’un analyse de cycle de vie (ACV) multicritères (PDF) réalisée par le Fraunhofer Institute IZM pour Fairphone.

La fabrication concentre 82 % de l’impact climatique

L’analyse estime que les émissions de gaz à effet de serre d’un Fairphone 2 se montent à 44 kg équivalent CO2 sur une durée de vie de 3 ans. La fabrication représente 82 % des émissions contre 13 % pour la phase d’utilisation (avec un mix électrique bien plus chargé qu’en France). Globalement, les impacts ont surtout lieu lors de la fabrication.

Fairphone 2 LCA results graphic

La carte mère totalise 73 % des émissions de la fabrication

On apprend aussi que la fabrication de la carte mère et des composants électroniques qui s’y trouvent, totalise près de 73 % des émissions. Ces résultats sont conforment aux autres analyses de cycle de vie de smartphone telles que celle de l’iPhone 6 ou du Samsung Galaxy S6 que nous publierons bientôt.

fairphone2-lca-main_results-by_components

 

L’allongement à 5 ans réduire de 30 % les impacts

L’intérêt de l’étude porte surtout sur l’évaluation de l’impact du caractère modulaire du design du smartphone. Dans ce scénario, la durée de vie du Fairphone 2 est de 5 ans pendant lesquels on procède à plusieurs réparations et changements de composants. Au final, ce scénario émet 28 % de gaz à effet de serre en moins par année d’utilisation.

fairphone2-lca-main_results-repair_effect

 

Sources : https://www.fairphone.com/fr/2016/11/17/sustainable-fairphone-2-weve-got-results/ et
https://www.fairphone.com/wp-content/uploads/2016/11/Fairphone_2_LCA_Final_20161122.pdf

Frédéric Bordage

Expert Green IT et numérique responsable, j'ai créé GreenIT.fr en 2004 et lancé les sujets de l'éco-conception logicielle en 2009, puis de la conception responsable de service numérique en 2013. Je conseille des organisations privées et publiques sur ces sujets. Et anime, en plus de GreenIT.fr, le Club Green IT et le Collectif Numérique Responsable.

Site web - Twitter - Facebook - Linked In