Catégorie : Hébergeur

Greenfield : le free cooling valorisé par l’Ademe

Le groupe Crédit Agricole a construit sur deux sites distants de 10 km, dans la région de Chartres (Eure-et-Loir), l’un des plus importants centre informatique privé (data center) d’Europe. Installés sur une superficie totale équivalente à celle de 4 terrains de football, les bâtiments sont certifiés ISO 50001 depuis 2015.

Baptisé Greenfield, ce projet utilise, environ 250 jours par an, l’air froid naturel (free cooling indirect) pour refroidir les serveurs informatiques. Le prestataire, Cap Ingelec, a également mis en œuvre d’autres optimisations : augmentation de la température de consigne, confinement, mise en place de ventilateurs à vitesse variable, etc. A la clé, une économie de 6,38 GWh par an, l’équivalent de la consommation électrique de 1 387 foyers [1].

Une partie du projet financé par les certificats d’économie d’énergie

La nouveauté financière, c’est la valorisation de l’opération par ENR’CERT de CEE (certificats d’économies d’énergie) en « opération spécifique » auprès du ministère du développement durable, et le versement par ENR’CERT d’une prime au Crédit Agricole couvrant 30% du coût des travaux. Une première en France.

[1] Selon l’étude menée par ENR’CERT sur les Datacenter, validée par l’ADEME et les experts du GT Datacenter ATEE

Frédéric Bordage

Expert Green IT et numérique responsable, j'ai créé GreenIT.fr en 2004 et lancé les sujets de l'éco-conception logicielle en 2009, puis de la conception responsable de service numérique en 2013. Je conseille des organisations privées et publiques sur ces sujets. Et anime, en plus de GreenIT.fr, le Club Green IT et le Collectif Numérique Responsable.

Site web - Twitter - Facebook - Linked In