Catégorie : Energie

La consommation électrique des centres de données se stabilise

Les centres de données états-uniens ont consommé 70 milliards de kWh d’électricité en 2014, soit 1,8 % de la consommation électrique totale des Etats-Unis.

Après avoir doublée entre 2000 et 2005, puis augmentée de 56 % entre 2005 et 2010, leur consommation électrique a atteint un plateau à partir de 2010, en croissance de seulement 4 % en 5 ans. C’est ce qu’estime l’étude United States Data Center Energy Usage, réalisée par le Lawrence Berkeley National Laboratory pour le compte du US Department of Energy.

D’après cette étude, malgré l’augmentation du nombre de serveurs de 40 % entre 2010 et 2020, la consommation électrique devrait rester stable. « Les bonnes pratiques d’efficience énergétique permettraient d’économiser 620 milliards de kilowattheures entre 2010 et 2020, soit 60 milliards de dollars », estime Arman Shehabi, chercheur et co-auteur du rapport. Les petits centres de données privés représentent toujours 60 % de la consommation électrique globale et sont peu efficients. Les économies d’énergie proviennent donc surtout des gros centres de données.

La généralisation de trois pratiques explique les gains :

  • Des progrès conséquent en terme de refroidissement avec la généralisation du confinement, de l’urbanisation en allées froides ;
  • L’efficience énergétique des serveurs qui s’est améliorée tant au niveau des processeurs que des autres composants ;
  • Et la consolidation effective des serveurs, notamment grâce à la virtualisation et au « cloud ».

Quelle évolution dans les 5 ans à venir ?

L’étude met en avant trois scénarios possibles pour les années à venir :

  • Business as usual : une gestion un poil plus efficace permettrait de gratter 10 % d’économies supplémentaires d’ici 2020 sans saut technologique ou innovation majeure ;
  • Consolidation des petits DC : la consolidation de 80 % des serveurs des petits centres de données dans des centres de données géants permettrait de réduire de 25 % la consommation électrique globale ;
  • Etat de l’art : la généralisation des bonnes pratiques réduirait de 40 % la consommation électrique actuelle.

Frédéric Bordage

Expert Green IT et numérique responsable, j'ai créé GreenIT.fr en 2004 et lancé les sujets de l'éco-conception logicielle en 2009, puis de la conception responsable de service numérique en 2013. Je conseille des organisations privées et publiques sur ces sujets. Et anime, en plus de GreenIT.fr, le Club Green IT et le Collectif Numérique Responsable.

Site web - Twitter - Facebook - Linked In