Catégorie : Logiciels

éco-conception numérique : la parole aux experts > Atol CD

Dans cette série d’articles, éco-conception numérique : la parole aux experts, nous publions les points de vue et retours d’expérience d’entreprises impliquées dans la communauté éco-conception numérique. Il peut s’agir d’agences web, de SSII, de cabinet d’étude, d’experts indépendants, etc. De nombreux articles sont prévus dans les 12 prochains mois.

Aujourd’hui, nous nous entretenons avec Mathilde Cullot, UX designer et Yannick Louvet, Directeur de Projets qui portent cette démarche (avec d’autres) chez Atol Conseils et Développements.

1. Pouvez-vous me présenter brièvement votre société et son activité ?
Atol Conseils et Développements est une ESN spécialisée dans le développement d’applications web et mobiles sur mesure, l’intégration de solutions open sources dans les domaines des SIG, de l’ECM (Alfresco, BPM Activiti, CMS…), du décisionnel (Pentaho…). Nous nous positionnons sur un accompagnement dans la durée (démarche partenariale) avec la volonté de contribuer à la compétitivité et à la performance de nos clients. Nos applications sont réalisées dans le cadre de démarches agiles centrées sur les besoins fonctionnels et l’expérience utilisateur.

2. Quelle est votre définition / vision de l’écoconception logicielle ?
L’écoconception rime avec sobriété / frugalité, simplicité et pertinence. Il s’agit de réaliser des projets numériques plus respectueux de l’environnement, moins coûteux, et qui proposent une meilleure expérience aux utilisateurs.

3. Pourquoi intégrez-vous l’écoconception logicielle dans vos développements / vos prestations ?
Nous avons aujourd’hui la volonté de pratiquer une informatique plus responsable. Nous souhaitons participer à l’effort collectif et nous nous attachons désormais à respecter autant que possible les principes du développement durable dans notre secteur d’activité (projets logiciels).

4. Quels bénéfices en attendez-vous, pour vous, et pour vos clients ?
L’application des principes d’écoconception aboutit à la réalisation de projets optimisés, aussi bien en termes d’expérience utilisateur (pertinence du choix des fonctionnalités), que de développement (optimisation du code, des requêtes, efficience du réseau,…). En résumé, des projets plus performants avec une durée de vie allongée et une maintenance facilitée.

5. Présentation de vos outils / votre offre en 3 phrases.
Nous proposons un outil formidable, magicGreen, qui prend en entrée le code d’une application classique à tendance obésiciel et qui après de nombreux processus complexes, quantiques et inénarrables (c’est là qu’est la magie) ressort du code propre, expurgé de tout ses anti patterns, sans tâches et sans remords. La nouvelle application présente une empreinte numérique réduite, des performances accrues, une accessibilité magnifiées et ses utilisateurs retrouvent leur jeunesse et leurs espoirs.

Plus sérieusement, l’écoconception est une discipline complexe qui nécessite un effort et une attention de tous les participants au projet, qui de l’UX, qui de l’architecture logicielle, qui des choix fonctionnels, qui de l’hébergement (and so on …). Elle nécessite de l’outillage mais ce n’est pas son objet principal.
Nous proposons à nos clients une approche complète qui va s’intéresser à servir la fonctionnalité de façon efficiente avec un usage raisonné des ressources engagées.

6. Un retour d’expérience concret à partagez avec nous ?
De par notre approche devops des projets nous intervenons sur l’intégralité du cycle de vie d’une application, en conception, en développement et en opérations. Dans le cadre d’une refonte partielle d’une application métier cartographique, nous avons pu intégrer l’écoconception :

  • en phase de conception (ou se trouvent les leviers principaux) : simplification de l’UI et amélioration de l’UX (exit les listes qui se chargent automatiquement avec des items qui n’intéressent que 20% des consultations, les menus dithyrambiques qui croulent sous le poids de leur ego et bonjour l’application smart qui fait le focus sur les usages principaux et qui pose des questions à son utilisateur pour mieux comprendre sa demande), design du code et de la construction des composants (exit les orm, les fwk gourmands, le code spaghetti .. tout comme le code lasagne !)
  • en phase de développement : chasse à l’anti-pattern, revue de code, tests de performance continus
  • en phase opérationnelle : utilisation de cache dès que possible (et dès que c’est pertinent : recharger sans cesse un cache n’est pas un bon pattern), gestion de la redondance raisonnable (l’automatisation à l’extrême de notre cloud privé nous permet de fournir à la demande et donc de consommer des ressources à l’usage)

Au final nous observons une utilisation de ressource en baisse de 40 % avec le même usage (pratiquement car une refonte n’est jamais vraiment iso-fonctionnelle) et la même volumétrie pour une application qui se perçoit comme nettement plus performante et efficace que la précédente (attention il ne s’agit là que de mesure subjective!).

Source : GreenIT.fr

Frédéric Bordage

Expert Green IT et numérique responsable, j'ai créé la communauté GreenIT.fr en 2004. Je conseille des organisations privées et publiques et anime, GreenIT.fr, le Club Green IT et le Collectif Conception Numérique Responsable (@CNumR).

Site web - Twitter - Facebook - Linked In