Catégorie : Matériel

Client léger : 60 % de GES en moins

Pour préserver l’environnement, vaut-il mieux transformer un PC en client léger ou acheter un nouvel équipement ? C’est à cette question que répond une récente analyse de cycle de vie (ACV) comparative réalisée par l’institut Fraunhofer UMSICHT pour le compte d’Igel, un fabricant de client léger.

L’étude confirme, que le poids de la fabrication reste prépondérant concernant les émissions de gaz à effet de serre (GES), même en Allemagne où le kilowattheure (kWh) électrique est bien plus carboné qu’en France.

Jusqu’à 60 % de gaz à effet de serre en moins
Selon l’institut, sur une durée d’utilisation de 3 ans, la transformation d’un vieux PC en client léger réduirait les émissions de GES de 60 % par rapport à l’achat d’un nouvel ordinateur flambant neuf. En valeur absolue, le gain unitaire serait de l’ordre de 200 kg équivalent CO2. Sur la dimension économique, le non achat d’un nouvel équipement ne permet d’économiser que 47 % du coût complet (TCO) car l’ordinateur transformé en client léger consomme plus d’électricité.

Ces chiffres seraient certainement amplifiés en France. L’économie de gaz à effet de serre serait plus importante car le kWh français est 5 à 6 fois mois chargé en GES qu’en Allemagne. D’autre part, le coût du kWh électrique français est plus faible qu’en Allemagne ce qui augmenterait l’impact du non achat d’un nouvel ordinateur.

Une bonne pratique pour glisser tranquillement vers le client léger natif
L’étude conclut que continuer à utiliser des machines plus anciennes en les convertissant en clients légers contribue de manière significative à la protection du climat, car il évite et/ou reporte la fabrication de nouveaux équipements. Ce que propose IGEL avec son logiciel client léger Universal Desktop Converter 2 utilisé sur les appareils testés dans l’étude.

Sources : communiqué IGEL France et http://www.umsicht.fraunhofer.de/de/presse-medien/2015/thin-client-studie.html

Frédéric Bordage

Expert Green IT et numérique responsable, j'ai créé GreenIT.fr en 2004 et lancé les sujets de l'éco-conception logicielle en 2009, puis de la conception responsable de service numérique en 2013. Je conseille des organisations privées et publiques sur ces sujets. Et anime, en plus de GreenIT.fr, le Club Green IT et le Collectif Numérique Responsable.

Site web - Twitter - Facebook - Linked In