Catégorie : Téléphone

Flame : tripler l’autonomie du smartphone

Comment multiplier par trois l’autonomie d’un smartphone sous Firefox OS ? En désactivant le service du noyau (kernel daemon) Linux baptisé ksmd (kernel samepage merging daemon). C’est ce qu’explique Nicholas Nethercote sur son blog.

Expérimentant le smartphone de référence de Mozilla – baptisé Flame – pour Firefox OS, ce développeur s’est rendu compte que sa batterie se vidait très vite, en moins de 24 heures. Il a donc cherché à identifier la source de cette gabegie énergétique.

En utilisant la commande << adb shell top -m 5 >> il a découvert que ksmd sollicite en permanence de 3 à 7 % de la puissance processeurs. Ce service a été ajouté au noyau de Linux 2.6.32 pour réduire la consommation de mémoire du système d’exploitation libre. Il scanne périodiquement certaines parties de la mémoire utilisateur pour factoriser les parties identiques.

Trois fois plus d’autonomie simplement en désactivant un service !
En recompilant un Firefox OS (base sur Linux) pour le Flame qui n’exécute par ksmd, l’autonomie de la batterie a triplé. Outre un meilleur service rendu à l’utilisateur (autonomie de 3 jours au lieu d’un), cette démarche permet d’allonger la durée de vie de la batterie par un facteur 3. C’est intéressant à la fois pour le portefeuille de l’utilisateur et pour la planète puisqu’on divise par 3 le nombre de batteries nécessaires sur un cycle de vie complet.

Cette expérience montre, encore une fois, que l’intégration d’une démarche d’écoconception logicielle (software ecodesign en anglais) génère une valeur ajoutée qui ne se limite pas à la réduction des impacts environnementaux.

Merci à Jérémy Chatard pour l’alerte.

Source : https://blog.mozilla.org/nnethercote/2014/07/15/poor-battery-life-on-the-flame-device/ et https://developer.mozilla.org/en-US/Firefox_OS/Developer_phone_guide/Flame et https://www.kernel.org/doc/Documentation/vm/ksm.txt

Frédéric Bordage

Expert Green IT et numérique responsable, j'ai créé GreenIT.fr en 2004 et lancé les sujets de l'éco-conception logicielle en 2009, puis de la conception responsable de service numérique en 2013. Je conseille des organisations privées et publiques sur ces sujets. Et anime, en plus de GreenIT.fr, le Club Green IT et le Collectif Numérique Responsable.

Site web - Twitter - Facebook - Linked In