Catégorie : Energie

énergie ambiante : un marché de 375 millions de dollars en 2020

Face à la pénurie certaines des principales sources d’énergie en voie d’épuisement – pétrole, gaz, uranium, etc. – les énergéticiens vont devoir agréger des sources le plus souvent intermittentes (énergies renouvelables, hors biomasse) et diffuses.

Les sources d’énergie diffuses sont prometteuses car elles sont nombreuses. Selon Navigant Research, la captation de l’énergie ambiante (energy harvesting ou EH en anglais) génèrera un marché de 375 millions de dollars en 2020, contre 268 millions de dollars en 2008.

Tout l’enjeu est de réduire au maximum l’énergie grise (notamment celle liée à la fabrication) des capteurs et dispositifs de stockage de l’énergie. De nombreuses technologies sont aujourd’hui disponibles : piézoélectrique, électromagnétique, thermoélectrique, etc.

Pour éviter d’avoir à stocker l’énergie générée, les fabricants se dirigent vers des dispositifs qui la consomme directement. Le Japon teste par exemple depuis 2 ans, des composteurs de billets qui sont alimentés par le poids de voyageurs se tenant devant le composteur.

Source : http://www.navigantresearch.com/research/energy-harvesting

Frédéric Bordage

Expert Green IT et numérique responsable, j'ai créé la communauté GreenIT.fr en 2004. Je conseille des organisations privées et publiques et anime, GreenIT.fr, le Club Green IT et le Collectif Conception Numérique Responsable (@CNumR).

Site web - Twitter - Facebook - Linked In