Catégorie : Matériel

Facebook archive vos photos sur des disques Blu-Ray

Chaque jour, les 1,23 milliard d’utilisateurs de Facebook ajoutent 350 millions de photos sur le réseau social, soit environ 12 000 To par an à stocker (12 Po). Ces images seront rapidement oubliées par les utilisateurs et ont peut de chance d’être à nouveau accédées.

Face à ce constat, Facebook a décidé d’archiver ces données « froides » sur des disques optiques Blu-Ray plutôt que sur des disques durs comme c’était le cas jusqu’à présent. Baptisé prosaïquement Cold Storage, le projet consiste en deux armoires constituées de 25 caissettes contenant chacune 36 cartouches de 12 disques Blu-Ray. La capacité totale est de 10 368 disques de 100 Go. Comme pour les bandes magnétiques, un robot se charge de sélectionner le bon disque et de le déplacer dans un lecteur ou dans un des 16 graveurs du dispositif.

900 000 To de capacité de stocakage pendant 50 ans
La capacité totale est pour l’instant de 1 Po, soit environ 1 000 To, mais elle devrait rapidement atteindre 5 Po. Selon Jay Parikh, 30 armoires sont déjà en production et 150 nouvelles devraient entrer rapidement en production, soit un total à terme de 900 Po (environ 900 000 To). Cette capacité de stockage reste une goutte d’eau comparé aux 3 Exaoctets (Eo), soit 3 milliards de To, que le réseau social doit stocker en permanence. Selon IDC, l’humanité produira 40 000 Eo de données numériques d’ici 2020.

Chaque disque Blu-Ray est certifié fiable / pouvant être relu pendant 50 ans et il est possible d’en trouver qui sont certifiés pour 1 000 ans. Selon Frank Frankovsky, vice-président hardware design de Facebook, les disques Blu-Ray sont “bien supérieurs aux bandes magnétiques” en terme de fiabilité et de performance. D’autant que « nous distribuons l’écriture des fichiers sur de multiples disques. Si l’un d’entre eux n’était plus lisible, nous pourrions quand même reconstituer le fichier à partir des autres disques » explique Frank Frankovsky.

80 % de consommation électrique en moins
« Ce système réduit les coûts de 50 % et la consommation électrique de 80 % par rapport au système actuel qui repose sur des disques durs » a expliqué Jay Parikh, vice-président de l’ingénierie des infrastructures de Facebook, lors du dernier Open Compute Summit qui se tenait en janvier dernier dans la Silicon Valley.

Surtout, sur une durée de stockage de 15 ans, cela évite d’avoir à acheter puis remplacer les disques durs tous les 3 ans. On évite ainsi, au bas mot, la fabrication de près de 3 millions de disques durs de 1 To !

Bientôt sur des mémoires flash défectueuses
Facebook travail en parallèle sur un système de stockage baptisé « cold flash » qui stocke les informations froides sur des mémoires NAND peu énergivores mais partiellement défectueuses, donc très bon marché. L’idée est de valoriser les rebuts des fabricants. Une approche intéressante pour l’environnement !

Sources : GreenIT.fr, https://www.facebook.com/photo.php?v=10152128660097200&set=vb.9445547199&type=2&theater, http://www.opencompute.org/projects/storage/, http://www.opencompute.org/blog/ocp-summit-v-the-future-is-open

Frédéric Bordage

Expert Green IT et numérique responsable, j'ai créé GreenIT.fr en 2004 et lancé les sujets de l'éco-conception logicielle en 2009, puis de la conception responsable de service numérique en 2013. Je conseille des organisations privées et publiques sur ces sujets. Et anime, en plus de GreenIT.fr, le Club Green IT et le Collectif Numérique Responsable.

Site web - Twitter - Facebook - Linked In