Catégorie : Logiciels

Microsoft braque les banques du monde entier avec Windows XP

Après 12 ans de bons et loyaux services, Windows XP prendra sa retraite le 8 avril prochain. Problème, malgré les efforts de Microsoft pour le saborder, ce système d’exploitation représente encore 30 % des versions de Windows en activité.

420 000 DAB concernés rien qu’aux Etats-Unis
Outre les millions d’utilisateurs qui pratiquent à leur insu une forme de sobriété logicielle en ne souhaitant pas migrer vers Windows 8 (on les comprend), les banques freinent elles aussi des quatre fers. Pour une raison simple, selon NCR, 95 % des débits d’argent automatiques (DAB en français, ATM in english) reposent sur Windows XP, les 5 % restant reposent pour la plupart sur la version Embedded dont le support s’achèvera en 2016.

Rien qu’aux Etats-Unis, cela représente 420 000 machines à migrer vers un autre système d’exploitation avant le mois d’avril pour pouvoir bénéficier d’un support technique, notamment en cas de faille de sécurité. Selon l’éditeur de logiciels pour DAB KAL seulement 15 % des DAB nord-américains auront été migrés en avril. Le pistolet sur la tempe, les banques sont donc contraintes d’acheter une année de support technique supplémentaire. Cela ressemble à s’y méprendre à un hold-up !

Fin du support de Windows 7 le 1er janvier 2015
D’autant que, comme nous l’avons démontré dans cet article, la migration vers Windows 7 obligera les banques à changer les ordinateurs, parfaitement fonctionnels, qui équipent les DAB. JPMorgan a par exemple admis que sur ses 19 000 DAB déployés aux Etats-Unis, 3 000 devront être remplacés ou upgradés. Au coût de la nouvelle licence s’ajoutera donc le coût du matériel et du déploiement. Ce dernier est très élevé puisque, par définition, les DAB sont répartis partout sur le territoire. Par ailleurs, les mesures de sécurités grèvent le coût de déploiement.

Le plus beau dans cet histoire, c’est que le support gratuit de Windows 7 s’arrête dans moins d’un an, en le 1er janvier 2015. Les banques auront donc à peine le temps de migrer vers le nouveau système d’exploitation qu’il sera déjà obsolète ! Nouvel hold-up donc puisque elles devront payer chaque année un support technique qui s’achèvera en 2020.

Seule solution : ouvrir le code source
Bien entendu, nous ne plaignons pas les banques dont les bénéfices et les pratiques douteuses atteignent à nouveau des records après avoir ruiné nos économies. Il y a cependant deux leçons intéressantes à tirer de cette histoire. Premièrement, la durée de vie active d’un logiciel devrait être mieux définie et plus encadrée par la loi. Il n’est pas normal que des entreprises soient ainsi rançonnées par leurs fournisseurs.

Deuxièmement, l’ouverture du code est la clé de l’allongement de la durée de vie des logiciels. Si le code source de Windows XP était ouvert, plusieurs entreprises pourraient fournir un support technique. Cette concurrence étagerait inévitablement les prix. Elle serait donc bénéfique pour les utilisateurs finaux qui pourraient choisir un service plus ou moins cher en fonction de leur niveau d’exigence.

Partagez-vous cette analyse ?

Merci à Stéphane Bordage pour la suggestion de cet article.

Sources : http://www.theverge.com/2014/1/20/5326772/windows-xp-powers-95-percent-of-atms-worldwide, et GreenIT.fr

Frédéric Bordage

Expert en green IT, sobriété numérique, et numérique responsable, j'ai créé la communauté GreenIT.fr en 2004. Je conseille des organisations privées et publiques, et anime GreenIT.fr et le Collectif Conception Numérique Responsable (@CNumR).

Site web - Twitter - Facebook - Linked In