Catégorie : Logiciels

OS X Mavericks 30 % moins gourmand que son prédécesseur

Décidément, même si tout n’est pas rose dans la galaxie Apple (voir par exemple cet article, celui-la et celui-la), les bonnes nouvelles s’enchaînent sur le terrain du green IT. Et c’est tant mieux !

Mavericks économise jusqu’à 30 % d’énergie
Un lecteur assidu de GreenIT.fr nous a signalé un article d’Ars Technica qui met en avant un gain d’autonomie de 30 % entre Mac OS X Mountain Lion et Mac OS X Mavericks. Le test réalisé par Ars Technica consiste à surfer sur des sites web standards, certains affichant des animations Flash.

Sur un vieux MacBook Pro de 2007, l’autonomie passe d’un peu plus de 3 heures à un peu moins de 4 heures. En revanche, sur un MacBook Air de 2013, on passe de 12 heures à plus de 15 heures. Selon Ars Technica, ce gain d’efficacité énergétique s’explique à la fois par une meilleure capacité du système d’exploitation à piloter plus finement des processeurs modernes tournés vers l’efficacité énergétique, mais aussi par une meilleure gestion du plug-in Flash par les dernières versions du navigateur Safari.

Pilotage plus fin du processeur
Sur le premier point, Apple a expliqué lors de sa dernière conférence WWDC que le processeur Intel Haswell qui équipe le MacBook Air passe de 0,4 Watts au repos (idle) à 25 watts au maximum de sa puissance. Comme Mavericks arrive à mettre plus souvent le processeur en idle avec sa stratégie App Nap, il économise plus d’énergie que la version précédente de Mac OS X. L’API App Nap est en effet plus granulaire et permet donc aux développeurs d’applications reposant sur Cocoa (uniquement) de piloter plus finement la mise en veille ou le downclocking des cœurs du processeur.

App Nap tient compte de la visibilité de l’application (occlusion), de la gestion des timers, et même du comportement de l’utilisateur. App Nap tente de prédire ce comportement pour activer au plus tôt les stratégies d’économie d’énergie sans gêner l’utilisateur. Enfin, le système d’exploitation gère lui-même plus finement l’exécution des processus. Il permet même aux développeurs de définir le profil énergétique du process en précisant, par exemple, que le processus ne peut s’exécuter que si la capacité de la batterie est supérieure à 30 % ou qu’il ne pourra pas s’exécuter si l’ordinateur fonctionne sur batterie.

Power Saver freeze le plug-in Flash
Toutes ces fonctionnalités sont utilisées par Safari qui démultiplie leur effet de levier. Notamment, la fonctionnalité Power Saver de Safari est capable de bloquer l’exécution systématique de certains plug-ins, notamment lorsque la fenêtre Safari ou l’onglet qui les contient n’est plus visible. Si vous ne regardez pas une animation Flash, son exécution est bloquée car le plug-in est désactivé. Safari se contente d’afficher une image à la place de la vidéo avec le texte « Click to Start Flash plug-in ». Lorsque vous cliquez sur cette images, le plug-in est activé et la vidéo est jouée. Selon les tests menés en interne par Apple, cette fonctionnalité permet jusqu’à 35 % d’énergie en moins au niveau du processeur.

Deux leçons intéressantes en matière d’écoconception
Les résultats de ce benchmark sont intéressants à plusieurs titres. D’une part, il est intéressant de noter qu’une seule fonctionnalité telle que Power Saver peut avoir un impact significatif sur l’autonomie d’un ordinateur portable. Aussi intelligent qu’il soit, le système d’exploitation n’aura jamais un effet de levier aussi important sur l’autonomie que les applications qui s’y exécutent. Autrement dit, la balle est dans les mains des développeurs de logiciels et de sites web.

D’autre part, Apple ne fait que sédimenter la sagesse populaire (ce n’est pas une critique). Des fonctionnalités identiques à Power Saver existent depuis presque toujours sur Firefox (Flashblock) et depuis plusieurs années pour Mac OS X. Nous en présentions 4 utilitaires pour bloquer Flash sous Mac OS X en avril 2011.

Merci à Stéphane Bordage pour la suggestion de cet article.

Sources : http://arstechnica.com/apple/2013/10/os-x-10-9, http://www.apple.com/osx/advanced-technologies/, http://greenit.fr/article/logiciels/4-utilitaires-pour-bloquer-flash-sous-mac-os-x-3476

Frédéric Bordage

Expert en green IT, sobriété numérique, numérique responsable, écoconception et slow.tech, j'ai créé le collectif Green IT en 2004. Je conseille des organisations privées et publiques, et anime GreenIT.fr, le Collectif Conception Numérique Responsable (@CNumR) et le Club Green IT.

Site web - Twitter - Facebook - Linked In