Catégorie : Hébergeur

CFI inaugure un « smart » datacenter en Rhône-Alpes

Face à la croissance de son activité cloud et hébergement, le groupe CFI* a décidé de construire son propre centre informatique pour accompagner ses clients de bout en bout. Schneider Electric a été retenu pour un accompagnement global : depuis la conception du bâtiment, en travaillant étroitement avec l’architecte et le bureau d’études, jusqu’à la livraison finale. Cette collaboration a donné naissance à un datacenter nouvelle génération qui répond à des exigences de modularité, d’efficience énergétique (PUE cible** inférieur à 1,25) et de haute disponibilité (tier 3 en phase 1***, puis 3+ en
phase 2).

D’une surface totale de 710 m2, le bâtiment principal ne reçoit que des équipements informatiques sur 450 m2 utiles, soit environ 220 baies 42U. La hauteur de 6,5 m a permis de concevoir un plenum vers lequel la chaleur dégagée par les baies (organisée en allées chaudes) est naturellement emmagasinée avant d’être aspirée par les systèmes de refroidissement. De chaque côté du bâtiment principal viennent s’ajouter les briques d’alimentation PowerTrain et celles de refroidissement EcoBreeze. Le coût du bâtiment est de l’ordre de 9 000 euros par kW IT installé.

Refroidissement par free-cooling indirect
Le refroidissement du datacenter s’effectue 95 % de l’année par free-cooling indirect à air, via 4 châssis EcoBreeze de 400 kW (de refroidissement) redondants et indépendants, équipés chacun de 8 modules de puissance. En période « froide », le système utilise l’air de l’extérieur grâce à un échangeur thermique air/air. En période « chaude », il est épaulé par un complément adiabatique (pulvérisation d’eau sur l’échangeur). Même s’il n’est pas prévu de l’utiliser, le data center a tout de même été équipé avec un compresseur et un groupe froid traditionnels pour assurer la continuité de service lors des situations de canicule et pour la redondance.

Alimentation électrique modulaire
Des PowerTrain ont été assemblés et pré testés en usine avant d’être acheminés sur le site, ce qui a permis un gain de temps significatifs lors du déploiement. Ces 5 modules en béton et leurs équipements moyenne tension et énergie sécurisée s’agrègent pour fournir jusqu’à 1,2 MW de puissance sécurisée. Chaque module comprend un groupe électrogène de 400 kW (autonomie mini de 48 h), un onduleur de 250 à 300 KVA, et un transformateur de 400 ou 630 kVA.

L’alimentation des racks s’effectue grâce à des gaines à barre préfabriquée qui apportent une fiabilité maximale et permettant l’ajout/le retrait à chaud de disjoncteur sans perturber l’informatique. Les baies sont équipées de bandeaux de prises intelligents (PDU) afin de mesurer la consommation rack par rack.

Un DCIM pour optimiser la disponibilité et l’efficacité énergétique
C’est la suite DCIM StruxureWare for Data Center qui assure la supervision et le pilotage opérationnel du datacenter afin d’en optimiser la disponibilité et l’efficacité : gestion de la salle informatique, de l’alimentation électrique, du refroidissement de la salle et des locaux techniques, de la sécurité physique, etc. Le logiciel calcule le PUE en temps réel et par période afin d’obtenir un PUE annuel représentatif.

La disponibilité est assurée par la redondance du réseau (double arrivée de fibres optiques) et une synchronisation des données dans un autre datacenter situé à 25 kms. Un arsenal de technologies de contrôle d’accès a été déployé : barrière infrarouges extérieures, caméras motorisées et fixes intérieur/extérieur, capteurs d’ouverture de portes, détecteurs volumétriques, sirènes intérieures extérieure, projecteurs extérieurs, clôture avec vidéosurveillance, alarme périphérique, contrôle d’accès par système biométrique et par badge sans contact, ceinture de protection en mur gabion, sans oublier la détection incendie et un système d’extinction par brouillard d’eau.

source : GreenIT.fr

* SSII créé en 1997 qui compte 7 agences de proximité en région Rhône-Alpes et propose divers services informatiques : matériel, infogérance, intégration, consulting et hébergement.

** un PUE cible se calcule à charge informatique maximum sur une période de un an (ou sur un cycle business). Le PUE cible dépend directement du niveau de disponibilité (tier).

*** redondance 2N sur les onduleurs et la distribution électrique et redondance N+1 sur le système de climatisation.

Frédéric Bordage

Expert Green IT et numérique responsable, j'ai créé la communauté GreenIT.fr en 2004. Je conseille des organisations privées et publiques et anime, GreenIT.fr, le Club Green IT et le Collectif Conception Numérique Responsable (@CNumR).

Site web - Twitter - Facebook - Linked In