Catégorie : Réseau

Le smart grid se standardise

En 2010, seulement 3 % des compteurs intelligents (smart meter) utilisant les ondes radio pour échanger leurs données s’appuyaient sur des standards. Selon le cabinet d’analyse Pike research, 70 % des smart meter s’appuieront sur des standards dès 2015 et 85 % dès 2020.

Sur les couches de transport de haut niveau, MQTT devrait être au smart grid ce que HTTP est au web : le protocole standard d’échange de données sur lequel transiterons des contenus aux formes variées. Mis au point par IBM, Eurotech et Cirrus Link Solutions, MQTT (Message Queuing Telemetry Transport) a été standardisé par l’Oasis. Il est considéré comme un protocole d’échange de message (publish/subscribe) simple et fiable. Sa légèreté pourrait servir d’esperanto à près de 50 milliards d’objets d’ici 2020, dont une myriade de capteurs et de compteurs intelligents.

MQTT : le HTTP du smart grid
Testé sur le terrain depuis plusieurs années, il permet déjà à des objets aussi insolites que des pacemakers, des pipelines, des capteurs de mesure du niveau de l’eau des rivières, ou bien encore Facebook Messenger d’échanger des informations avec le reste du monde. Demain, tous les compteurs intelligents qui constituent les réseaux intelligents de distribution (smart grid) et tous les véhicules pourraient s’appuyer dessus.

En France, GRDF participe à une expérimentation et des travaux de normalisation au sein d’un groupe de travail de l’Afnor (E17Z) pour évaluer « l’HTTP du smart grid ».

Source : http://www.navigantresearch.com/research/smart-grid-networking-and-communications

Frédéric Bordage

Expert Green IT et numérique responsable, j'ai créé la communauté GreenIT.fr en 2004. Je conseille des organisations privées et publiques et anime, GreenIT.fr, le Club Green IT et le Collectif Conception Numérique Responsable (@CNumR).

Site web - Twitter - Facebook - Linked In