Catégorie : Matériel

iPhone 5 : 73 % de CO2 en plus !

Après avoir abordé les caractéristiques techniques du nouvel iPhone 5 qui contribuent à accélérer son obsolescence, nous avons pris le temps d’étudier le bilan carbone du nouveau smartphone d’Apple. La fabricant est l’un des seuls à publier un profil environnemental complet pour ses produits. Une démarche de transparence que nous saluons.

Malheureusement, le bilan carbone de l’iPhone 5 est catastrophique. D’une part, les émissions de gaz à effet de serre totales ont augmenté de 36 %. Sur un cycle de vie de 3 ans, elles passent de 55 à 75 kg équivalent CO2 (CO2eq).

D’autre part, la fabrication de l’iPhone 5 émet 57 kg CO2eq contre 33 kg CO2eq pour les modèles précédents (iPhone 4 et 4S). Soit une augmentation de 73 % de l’empreinte carbone de la fabrication ! Cette augmentation n’est pas liée à une amélioration de l’efficience énergétique du smartphone puisque les données techniques fournies par Apple sur ce sujet sont identiques pour les 3 modèles : iPhone 4, 4S et 5.

Apple prévoit de vendre 170 millions d’iPhone 5 durant les 12 prochains mois. La fabrication de ces équipements va émettre environ 12,7 millions de tonnes d’équivalent CO2, soit autant que les émissions annuelles de la Bolivie (10 millions d’habitants) ! A elle seule, l’augmentation de l’empreinte carbone à la fabrication va se traduire par l’émissions de 4 millions de tonnes de CO2eq supplémentaires, soit presque autant que les émissions annuelles de l’Albanie (3,2 millions d’habitants).

Comme nous l’expliquons souvent sur GreenIT.fr, au delà des émissions de GES, l’empreinte écologique des équipements électroniques (pollutions, épuisement des ressources, etc.) se concentre dans les phases de fabrication et de fin de vie. Deux domaines dans lesquels Apple régresse avec l’iPhone 5.

Source : http://images.apple.com/environment/reports/docs/iPhone5_product_environmental_report_sept2012.pdf

Frédéric Bordage

Expert Green IT et numérique responsable, j'ai créé GreenIT.fr en 2004 et lancé les sujets de l'éco-conception logicielle en 2009, puis de la conception responsable de service numérique en 2013. Je conseille des organisations privées et publiques sur ces sujets. Et anime, en plus de GreenIT.fr, le Club Green IT et le Collectif Numérique Responsable.

Site web - Twitter - Facebook - Linked In