Catégorie : Bonnes Pratiques

Volkswagen éteint ses serveurs BlackBerry le soir

L’avalanche d’e-mails du lundi matin n’est pas la seule cause de stress des professionnels. Les SMS et autres sollicitations y contribuent aussi. D’autant que les cadres ont désormais accès 24 heures sur 24 à leur bureau via leurs terminaux mobiles connectés : smartphone, Blackberry, etc. Plutôt que de retrouver des collaborateurs tendus, et donc moins productifs, le constructeur automobile Volkswagen a décidé d’arrêter ses serveurs Blackberry en dehors des heures de travail. Concrètement, les serveurs restent actifs, mais ils ne redirigent plus les e-mails des collaborateurs entre 18h15 et 7 heures du matin. Moins sollicités pendant leurs loisirs, les 1 150 employés du groupe allemand retrouvent ainsi un meilleur équilibre entre vie privée et vie professionnelle.

L’objectif est « d’éviter aux employés de se sentir enchaînés à leur smartphones » et de faire comprendre aux « patrons qu’il n’est pas raisonnable que ces derniers demandent à leurs employés d’être joignables » même la nuit rapporte le quotidien Wolfsburger Allgemeine Zeitung. Limitée pour l’instant aux sites allemands du fabricant, cette mesure pourrait être étendue au reste du groupe si elle s’avère concluante.

Fin 2011, une étude de l’Orse rappelait qu’il faut 64 secondes en moyenne à l’esprit humain pour reprendre le fil de sa pensée lorsque l’il est interrompu par l’arrivée d’un message. Ce zapping permanent entraîne une explosion des risques psychosociaux : sentiment d’urgence permanente, isolement face à la prise de décision, intrusion dans la vie privée, accélération des rythmes et allongement des temps de travail, amplification des conflits, communication de mauvaise qualité, etc.

Des risques confirmés par le « Baromètre stress » de l’institut Opinionway qui indique que les cadres évaluent leur propre stress à 6,4 sur 10, le plus haut score depuis sept ans. Les nouvelles technologies sont aussi perçues comme contraignant les cadres à « des temps de réponse toujours plus court » pour 87 % d’entre eux. 84 % estiment qu’ils augmentent « le volume d’information à traiter » et 80 % qu’ils engendrent « un nombre croissant de tâches à traiter en dehors des horaires et du lieu de travail ». De nombreux cadres ont le sentiment de ne pas bénéficier d’un « droit à la déconnexion » en soirée (41 %), le week-end (35 %) et même durant les congés (29%).

Source : http://www.indexel.net/actualites/volkswagen-eteint-ses-serveurs-blackberry-le-soir-3499.html

Frédéric Bordage

Expert Green IT et numérique responsable, j'ai créé GreenIT.fr en 2004 et lancé les sujets de l'éco-conception logicielle en 2009, puis de la conception responsable de service numérique en 2013. Je conseille des organisations privées et publiques sur ces sujets. Et anime, en plus de GreenIT.fr, le Club Green IT et le Collectif Numérique Responsable.

Site web - Twitter - Facebook - Linked In