Catégorie : Matériel

Jeux vidéo : 1 milliard de $ d’économies via une simple mise à jour logicielle

Selon le Resources Defense Council (NRDC), les Etats-Unis comptent entre 60 et 100 millions de consoles de jeu vidéo qui équipent 40 % des foyers américains. Environ la moitié des utilisateurs laissent leur console allumée 24 heures sur 24, soit une consommation annuelle d’environ 16 millions de MWh par an (soit 16 TWh).

Dans la dernière édition de la revue Energy Efficiency, une étude menée par des chercheurs de l’Université Carnegie Mellon estime qu’une mise à jour logicielle de ces consoles permettrait d’économiser 9,3 TWh par an, soit 1 % de la consommation électrique des ménages d’Amérique du Nord !

Selon les auteurs, 68 % de l’électricité est consommée pendant les phases où la console n’est pas utilisée. Une fonction de mise en veille automatique existe pourtant sur la plupart de console de jeu, mais elle rarement activée par défaut par les fabricants (sauf pour la dernière version de la Xbox). Or, une simple PS3 consomme autant que 5 frigos ! Il suffirait donc de patcher le firmware des 30 % de consoles qui ne sont jamais éteintes pour réaliser d’importantes économies d’énergie.

Selon l’étude, la première version de la PlayStation consommait seulement quelques wattheure en activité alors que la PS2 consomme 79 Wh par heure et la PlayStation 3 environ 180 Wh par heure. Les chiffres ne sont pas meilleurs pour la Xbox 360 de Microsoft qui consommé 172 Wh par heure. La dernière version, Xbox 360 S est heureusement moins gourmande (94 Wh/h). Seule la Wii de Nintendo semble éco-conçu puisque sa puissance se limite à 16 Watts.

L’EPA (Environmental Protection Agency) planche actuellement sur une version d’Energy Star spécifique pour les consoles de jeu pour mettre fin à cette gabegie.

Source : http://www.springerlink.com/content/q8j23h4016444r61/?MUD=MP

Frédéric Bordage

Expert Green IT et numérique responsable, j'ai créé la communauté GreenIT.fr en 2004. Je conseille des organisations privées et publiques et anime, GreenIT.fr, le Club Green IT et le Collectif Conception Numérique Responsable (@CNumR).

Site web - Twitter - Facebook - Linked In