Catégorie : Bonnes Pratiques

27 degrés, température idéale pour les data center

L’augmentation de la température de fonctionnement des serveurs réduit la consommation électrique globale d’un data center. On améliore ainsi mécaniquement le PUE (Power Usage Effectiveness).

La plupart des experts recommandent aujourd’hui de faire fonctionner les serveurs à une température de 27 degré Cescius (soit 80 degrés Fahrenheit). La norme ETSI EN 300-019-1-3 propose aux fabricants de garantir leurs équipements pour une température de fonctionnement comprise entre 5°C et 40°C et l’association américaine des professionnels du conditionnement d’air (ASHRAE) recommande une température comprise entre 18°C et 27°C.

Selon Sun, le passage des 20 degrés Celsius actuels à 27°C se traduit par une réduction de 4 % de consommation électrique totale du data center. De quoi tenter le coup. C’est ce qu’a fait David Filas, ingérieur au sein du data center du centre hospitalier Trinity Health à Novi dans le Michigan.

Depuis près d’un an, il fait fonctionner des serveurs HP, des commutateurs Cisco, et une baie de stockage IBM à l’air libre, sans aucun système de régulation thermique ou hygrométrique, quelle que soit la saison : été chaud, hiver froid, automne humide, etc. Les équipements ont déjà été éprouvés par plusieurs années d’utilisation intensive avant d’être déclassés.

Les températures mesurées sur la période ont varié de –1 degré Celsius (31°F) à 41 degré Celsius (105°F) et le niveau d’humidité relative de 8 à 83 %. Sans compter une concentration de poussières bien plus importante qu’au sein d’un data center. Autant dire qu’on est très loin des limites imposées par les fabricants dans le cadre de leur garantie.

Jusqu’à présent, le niveau de disponibilité est de 100 %, c’est à dire meilleur que celui d’Amazon et Google qui ont connu chacun au moins un incident depuis janvier 2011. Un résultat édifiant pour David Filas dont l’objectif est de convaincre ses supérieurs d’augmenter la température des data centers du groupe (47 hôpitaux) afin de réaliser des économies tout en réduisant l’empreinte carbone.

Selon David Filas, la température de fonctionnement au sein du data center peut sans problème atteindre 27 degrés Celsius (80°F) tout en préservant une marge de manœuvre suffisante aux équipes techniques en cas de problème.

Pour pousser le test à son paroxysme, l’ingénieur va désormais stresser l’ensemble des équipements à plus de 80 % de charge sur plusieurs mois, toujours dans la poussière, l’air froid et humide de l’hiver et l’air sec et chaud de l’été.

Via : http://www.thegreenitreview.com/2011/10/data-centre-systems-rough-it-and.html
Source : http://www.infoworld.com/d/data-center/it-systems-run-in-exposed-shed-prove-reliability-point-173474?page=0,0 et http://news.techworld.com/data-centre/3327444/intel-tells-data-centre-managers-turn-up-heat/

Frédéric Bordage

Expert Green IT et numérique responsable, j'ai créé la communauté GreenIT.fr en 2004. Je conseille des organisations privées et publiques et anime, GreenIT.fr, le Club Green IT et le Collectif Conception Numérique Responsable (@CNumR).

Site web - Twitter - Facebook - Linked In