Catégorie : Logiciels

éco-innovation : Danone et SAP développent un outil de mesure de l’empreinte carbone

Il y a 3 ans, Danone s’est engagé à réduire son empreinte carbone* de 30 % à horizon 2012 (par rapport à 2008) sur l’ensemble de la chaîne où sa responsabilité directe est engagée : sites industriels, emballages et fin de vie, transport et stockage. Le groupe a déjà atteint 22 % de réduction. Pour aller plus loin, il a décidé d’industrialiser la mesure de son empreinte carbone opérationnelle en choisissant ses produits comme unité fonctionnelle.

Jusqu’à présent, l’évaluation de l’empreinte carbone de chacun des 35 000 produits du groupe s’effectuait sous Excel à l’aide de données collectées en partie « à la main ». Autant dire que le développement durable était à la fois dispendieux et chronophage. L’empreinte carbone de chaque produit était également imprécise puisqu’elle reposait sur une approche par échantillonnage (tous les produits n’étaient pas évalués individuellement).

Afin d’industrialiser cette démarche, Danone s’est associé à SAP pour développer un logiciel spécifique. L’objectif de ce logiciel « maison » est de fournir aux responsables opérationnels des informations concrètes pour leur permettre d’analyser les options stratégiques et de prendre les décisions appropriées, qu’il s’agisse du développement des produits, de la sélection d’ingrédients, de choix géographiques d’approvisionnement, des modes de transport ou encore d’investissements. L’ensemble des données recueillies sont auditables et traçables.

Si des solutions existent sur le marché, « aucune ne permet l’intégration de la mesure de l’empreinte carbone dans les systèmes opérationnels, tout au long du cycle de vie du produit et pour tous les produits » constate Jean-Marc Lagoutte, Directeur général des systèmes d’information de Danone. « Ayant déployé globalement une plate-forme SAP, cette association s’est imposée naturellement » ajoute-t-il.

Techniquement, SAP s’est appuyé sur deux modules de la comptabilité analytique (FIM et PCM) du logiciel « Financial information management et profitability & cost management » pour associer l’empreinte carbone aux données techniques et opérationnelles de chaque produit. Grâce à cette intégration, 80% des données détaillées qui couvrent l’intégralité du cycle de vie des produits sont collectées automatiquement. Un gain de temps et d’argent considérable à l’échelle de 35 000 produits. D’autant que le projet n’a nécessité que 500 jours-homme étalés sur 8 mois. Ce qui représente un coût marginal à l’échelle d’un groupe comme Danone.

Cette co-innovation a d’abord fait l’objet d’un test pilote dans 2 filiales en Espagne. Elle a ensuite été testée en Belgique et aux Etats-Unis avec l’entreprise Stonyfield Farm. Quarante filiales vont désormais être équipées d’ici fin 2012, couvrant environ 70 % du chiffre d’affaires du Groupe et plus de 35 000 produits. L’objectif final affiché par Danone est de généraliser cette solution à l’ensemble de ses filiales à travers le monde, en couvrant les quatre domaines d’activités du Groupe : produits laitiers frais, eaux en bouteille, nutrition infantile, nutrition médicale.

Danone a décidé de renoncer à conserver la propriété intellectuelle portant sur ce projet pour permettre à d’autres entreprises de bénéficier de cette solution. SAP commercialisera donc à terme ce nouveau logiciel.

* 14 millions de tonnes équivalent CO2

Frédéric Bordage

Expert en green IT, sobriété numérique, et numérique responsable, j'ai créé la communauté GreenIT.fr en 2004. Je conseille des organisations privées et publiques, et anime GreenIT.fr et le Collectif Conception Numérique Responsable (@CNumR).

Site web - Twitter - Facebook - Linked In