Catégorie : Normes

L’ITU adopte la méthodologie Mobile Energy Efficiency (MEE)

Selon la GSMA (l’association des 800 principaux acteurs de la téléphonie mobile dans le monde), les opérateurs peuvent réduire la consommation énergétique et les émissions de gaz à effet de serre (GES) associées de leur réseau de 20 à 25 % par rapport à la situation actuelle.

Pour les aider à avancer sur ce sujet, la GSMA a mis au point le Mobile Energy Efficiency (MEE). Il s’agit à la fois d’une méthodologie pour évaluer l’efficience énergétique des réseaux mobiles et d’un guide de bonnes pratiques. Les résultats sont normalisés pour permettre aux entreprises de se comparer les unes avec les autres. MME est une conséquence du Mobile’s Green Manifesto signé en 2009 entre la GSMA et le Climate Group.

Après évaluation, l’ITU (International Telecommunication Union) va intégrer cet outil à sa démarche ‘Methodology for Environmental Impact Assessment of ICT Goods, Networks and Services’ qui vise à évaluer l’empreinte écologique globale d’un système d’information.

Il s’agit donc d’une approche complémentaire au Guide sectoriel TNIC de l’ADEME (disponible fin décembre 2011) et à l’ICT Sector Guidance du GHG Protocol qui proposent chacun une méthode pour évaluer l’empreinte carbone d’un système d’information, notamment des infrastructures réseau.

Mobile Energy Efficiency a été adopté par 35 opérateurs mobiles qui exploitent 200 réseaux dans 145 pays.

Via http://www.thegreenitreview.com/2011/11/gsmas-mobile-energy-efficiency-mee.html

Frédéric Bordage

Expert en green IT, sobriété numérique, et numérique responsable, j'ai créé la communauté GreenIT.fr en 2004. Je conseille des organisations privées et publiques, et anime GreenIT.fr et le Collectif Conception Numérique Responsable (@CNumR).

Site web - Twitter - Facebook - Linked In