Catégorie : Serveur

B700 DLC : Bull mise sur le watercooling

La nouvelle génération de serveurs lames bullx B700 DLC mise sur la performance énergétique. La puissance électrique des data centers – plusieurs MW pour les plus grands – est devenue le principal facteur limitant leur capacité de calcul. Dans un data center idéal, l’énergie ne serait consommée que par les serveurs, se qui se traduirait par un PUE (Power Usage Effectiveness) de 1. En pratique, un data center utilise d’autres équipements électriques, notamment le système de refroidissement, élevant le PUE entre 1,2 et plus de 3 selon le niveau de disponibilité proposé (tier) et la date de conception du bâtiment.

Bull entend améliorer la performance énergétique des centres de calcul avec son approche Direct Liquid Cooling (DLC). Contrairement aux dispositifs actuels qui reposent sur de l’air froid, le refroidissement proposé par Bull s’effectue à l’intérieur de la lame, par contact direct entre les composants chauds (processeurs, mémoires…) et une plaque froide dans laquelle circule un liquide caloporteur.

Les processeurs fonctionnant à plus de 50 degrés Celsius, la mémoire et les disques SSD à plus de 40 degrés Celsius, la technologie développée par Bull se satisfait d’eau à température ambiante pour assurer le refroidissement. Il n’est donc plus nécessaire de produire de l’eau froide, ce qui réduit d’autant la consommation électrique.

Le fabricant annonce que sa technologie DLC peut refroidir jusqu’à 80 kW de dissipation thermique par rack contre 40 kW actuellement. Cette augmentation de la capacité de refroidissement permettra aux centres de calcul d’intégrer les prochaines générations de processeurs multi coeur ultra denses.

Les systèmes de la série bullx B700 DLC sont hébergés dans une armoire qui contient tous les équipements du circuit de refroidissement interne. Ce circuit de refroidissement évacue la chaleur des lames de calcul grâce à un échangeur de chaleur intégré. L’armoire se connecte simplement au circuit d’eau à température ambiante du site.

Chaque élément (lames de calcul, châssis, commutateurs embarqués, alimentations électriques) peut être inséré ou retiré sans arrêter l’armoire bullx DLC, avec la même simplicité qu’un élément refroidi à air. Et contrairement à d’autres systèmes embarquant des solutions de refroidissement liquide différentes, la série bullx B700 DLC fait appel à des composants standards : processeurs, barrettes de mémoire, disques.

Le premier modèle de la série bullx DLC, embarquant les lames de calcul B710, sera disponible au cours du deuxième trimestre 2012.

Source : http://www.wcm.bull.com/internet/pr/new_rend.jsp?DocId=695225&lang=fr

Frédéric Bordage

Expert Green IT et numérique responsable, j'ai créé GreenIT.fr en 2004 et lancé les sujets de l'éco-conception logicielle en 2009, puis de la conception responsable de service numérique en 2013. Je conseille des organisations privées et publiques sur ces sujets. Et anime, en plus de GreenIT.fr, le Club Green IT et le Collectif Numérique Responsable.

Site web - Twitter - Facebook - Linked In