Catégorie : Bonnes Pratiques

CommentReparer.com : l’obsolescence programmée n’est plus une fatalité !

Après la diffusion du documentaire « Prêt à jeter, l’obsolescence programmée », les initiatives de citoyens fleurissent sur le web pour trouver des alternatives au remplacement accéléré des biens de consommation.

Habitués que nous sommes à la société du tout jetable, l’idée la plus simple – Ne jetez plus, réparez ! – n’est pas toujours la plus facile à mettre en oeuvre. Le site CommentReparer.com propose donc aux internautes des solutions pour réparer les objets cassés.

Cafetière bouchée ? Lave vaisselle qui ne lave plus ? Réveil matin fatigué ? Imprimante baveuse ? Il n’est plus nécessaire d’être un expert en bricolage. Vous posez votre question et, avec un peu de chance, un autre internaute saura vous aider à donner une seconde vie à votre bien.

Le site propose une rubrique dédiée au matériel informatique. On y apprend comment réparer imprimante qui n’entraîne plus le papier. Comment réparer une console de jeu PS3 de Sony qui ne détecte plus les jeux, etc.

De même, si vous avez trouvé une solution pour faire revivre vos objets, vous êtes invités à partager votre expérience pour en faire profiter les autres. Pour chaque réparation, le site précise :
– le coût des pièces,
– les outils nécessaires,
– le niveau de difficulté : débutant, bricoleur(se) du dimanche ou expert
– les risques et précautions à prendre.

A mi-chemin entre les sites de bricolage Do It Yourself (DIY) et les forums de bidouillage informatique, le site s’adresse aussi bien aux néophytes qu’aux amateurs chevronnés. A terme, il proposera des guides pratiques pour faire ses premiers pas en réparation.

L’ensemble du projet vise à promouvoir une culture de la récupération, de l’autonomie et du respect de l’environnement. Il vise à réduire notre dépendance et notre sentiment d’impuissance face à l’industrie qui dicte nos modes de consommation et de vie. Il vise aussi à économiser les ressources à l’heure où l’on s’inquiète de l’empreinte écologique des biens de consommation. Un produit que l’on remplace a un double impact écologique : d’abord parce qu’il produit des déchets souvent nocifs pour la planète ; ensuite parce que l’achat d’un nouveau produit déclenche toute une chaîne logistique, marketing et industrielle qui entraîne la production de biens à l’autre bout du monde pour répondre à la « demande ».

Une excellente initiative !

Frédéric Bordage

Expert Green IT et numérique responsable, j'ai créé GreenIT.fr en 2004 et lancé les sujets de l'éco-conception logicielle en 2009, puis de la conception responsable de service numérique en 2013. Je conseille des organisations privées et publiques sur ces sujets. Et anime, en plus de GreenIT.fr, le Club Green IT et le Collectif Numérique Responsable.

Site web - Twitter - Facebook - Linked In