Catégorie : Téléphone

Ondes : l’OMS confirme les risques de cancer

L’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) vient de classer les champs de radiofréquences électromagnétiques émis par les terminaux mobiles connectés (téléphones, smartphones, tablettes, etc.) comme « potentiellement cancérigènes ».

Le Centre international de recherche sur le cancer (Circ), qui dépend de l’OMS, précise donc enfin les résultats de l’étude Interphone, publiée il y a un an, dont les conclusions étaient ambigües.. Les risques porteraient notamment sur certaines tumeurs cérébrales (gliomes).

Selon le Circ, « les preuves, qui continuent d’être accumulées, sont suffisamment fortes pour déterminer une conclusion et une classification 2B*. Cette conclusion signifie qu’il pourrait y avoir un risque, et de ce fait nous devons poursuivre l’observation attentive d’un lien entre téléphones portables et risque de cancer » a expliqué le docteur Jonathan Samet qui pilote le groupe de travail.

Cette position de l’OMS confirme celle de l’Agence française de sécurité sanitaire de l’environnement et du travail (Afsset) qui soulignait en octobre 2010 « l’existence d’effets des radiofréquences sur des fonctions cellulaires ». Le travail d’analyse de l’Afsset mettait en lumière le retard pris sur la connaissance des effets sanitaires concernant les bandes de fréquences inférieures à 400 MHz et celles de plus de 2GHz (par exemple : Wi-Fi 802.11 g et n, téléphonie 3G ), qui correspondent à des expositions professionnelles.

Depuis, l’Institut national de prévention et d’éducation pour la santé (INPES) a mis en ligne le site LesOndesMobiles.fr pour inciter les utilisateurs de téléphone portable à réduire leur exposition aux ondes électromagnétiques en adoptant huit gestes simples.

Téléphonie : 8 gestes simples pour se protéger des ondes

* liste internationale des agents potentiellement cancérigènes

source : http://www.iarc.fr/en/media-centre/pr/2011/pdfs/pr208_E.pdf

Frédéric Bordage

Expert Green IT et numérique responsable, j'ai créé GreenIT.fr en 2004 et lancé les sujets de l'éco-conception logicielle en 2009, puis de la conception responsable de service numérique en 2013. Je conseille des organisations privées et publiques sur ces sujets. Et anime, en plus de GreenIT.fr, le Club Green IT et le Collectif Numérique Responsable.

Site web - Twitter - Facebook - Linked In