Catégorie : Matériel

5 innovations qui changeront notre vie d’ici 5 ans

Dans sa dernière étude « Next Five in Five », le centre de recherche IBM Labs dévoile 5 innovations qui pourraient modifier notre façon de vivre à l’horizon de 5 ans. Cette étude anticipe l’évolution des comportements et l’émergence de technologies bientôt matures pour prévoir leur vitesse et profondeur d’adoption.

Des batteries rechargées à l’air ambiant
Les chercheurs travaillent sur des batteries radicalement nouvelles qui n’utilisent plus la technologie lithium-ion mais plutôt la réaction de certains métaux avec l’air ambiant. Cette approche devrait multiplier par 10 l’autonomie des équipements électriques et électroniques. Les labos d’IBM travaillent en parallèle sur une nouvelle génération de transistors qui nécessite moins de 0,5 volts pour fonctionner. La puissance électrique nécessaire est si faible qu’il serait possible d’alimenter les périphériques mobiles avec l’énergie cinétique ambiante (energy scavenging). Nous n’aurions donc plus besoin de batteries !

Une nuée de capteurs au service de la science
Au début des années 2000, les programmes de calculs tels que Seti@home utilisaient la puissance de calcul distribuée des ordinateurs personnels pour modéliser des phénomènes tels que le dérèglement climatique. Les scientifiques se tournent désormais vers nos périphériques mobiles, nos maisons et nos véhicules qui sont bardés de capteurs : GPS, thermomètre, accéléromètre, appareil photo, etc. Chaque citoyen pourra partager ses données pour permettre au monde de la recherche de créer des cartes fiables, denses, et en temps réel d’un phénomène : dérèglement climatique, migration des espèces, fuite d’eau, etc.

Des GPS basés sur l’intelligence collective
Jusqu’à aujourd’hui, tous les GPS utilisent les mêmes algorithmes d’optimisation de parcours sans tenir compte des habitudes de leurs utilisateurs. Une nouvelle génération d’algorithmes et de moteurs décisionnels anticiperont les bouchons et autres contrariétés en analysant les habitudes de centaines de milliers d’automobilistes. Les GPS pourront donc proposer à chaque utilisateur un plan de déplacement personnalisé adapté à ses contraintes.

Les centres informatiques complètent les chauffages collectifs
Les data centers dissipent une grande quantité d’énergie pour refroidir les puces de leurs serveurs. Plutôt que de gaspiller ces kWh inutilement, les nouveaux centres informatiques seront progressivement tous équipés d’un échangeur thermique qui alimentera en calories des installations tierces : habitations, restauration collective, piscine municipale, etc.

Source : http://www-03.ibm.com/press/us/en/presskit/33171.wss

Frédéric Bordage

Expert Green IT et numérique responsable, j'ai créé GreenIT.fr en 2004 et lancé les sujets de l'éco-conception logicielle en 2009, puis de la conception responsable de service numérique en 2013. Je conseille des organisations privées et publiques sur ces sujets. Et anime, en plus de GreenIT.fr, le Club Green IT et le Collectif Numérique Responsable.

Site web - Twitter - Facebook - Linked In