Catégorie : Matériel

Solid State Storage : 320 fois moins d’électricité qu’un disque dur

LSI et Seagate proposent un module de stockage de données 500 fois plus rapide qu’un disque dur magnétique traditionnel. Le premier modèle – SSS6200 PCIe (PDF) – propose jusqu’à 300 Go de capacité. Il supporte jusqu’à 200.000 entrées / sorties par seconde (IOPS) en lecture aléatoire et dispose une bande passante de 1.500 Mo/s. En couplant 6 SSS, LSI a atteint 1 million d’opérations d’entrée/sortie de lecture aléatoire par seconde. 2.500 disques durs et trois racks de stockage seraient nécessaires pour atteindre la même performance, selon LSI, qui ajoute qu’il faudrait aussi 320 fois plus d’électricité.

Baptisée Solid State Storage (SSS), cette architecture repose sur de la mémoire NAND comme les Solid State Drive (SSD). Mais contrairement à ces derniers, le SSS6200 PCIe s’enfichent directement sur un port PCI Express. Il n’a donc pas besoin d’un port SAS (Serial Attached SCSI) ou S-ATA (Serial ATA). Le SSS6200 PCIe intègre un contrôleur SAS et est vu par le système comme un disque dur traditionnel.

Comme les SSD haut de gamme, les SSS ne sont pas destinés au stockage d’informations sur de longues durées. Ils visent surtout les centres de données où ils servent de mémoire tampon entre les baies de stockage et les applications, exactement comme la mémoire tampon des disques durs magnétiques des particuliers, mais à l’échelle du centre informatique.

LSI n’a pas encore annoncé de prix, mais indique qu’il proposera 1 To de capacité dès la fin de l’année.

Frédéric Bordage

Expert Green IT et numérique responsable, j'ai créé la communauté GreenIT.fr en 2004. Je conseille des organisations privées et publiques et anime, GreenIT.fr, le Club Green IT et le Collectif Conception Numérique Responsable (@CNumR).

Site web - Twitter - Facebook - Linked In