Catégorie : LogicielsCatégorie : Serveur

Les serveurs consomment 7 milliards de kWh inutilement

Selon une enquête de Kelton Research commanditée par l’éditeur 1E, au moins 15% des serveurs d’un centre informatique ne servent à rien. A l’échelle mondiale, le coût de fonctionnement de ces 4,75 millions de zombies dépasse 24 milliards de dollars par an (en se basant sur un coût moyen annuel de 4.400 dollars estimé par IDC). Astronomique !

Au delà des aspects financiers, l’électricité consommée inutilement émet des gaz à effet de serre et augmente la production de déchets radioactifs. La consommation électrique des principaux centres de données (datacenters) a doublé entre 2000 et 2005, atteignant 45 milliards de kWh électrique (kWh él.) en 2005. Selon nos calculs, ce seraient donc plus de 7 milliards de kWh él. qui seraient consommés pour rien. Soit entre 630.000 tonnes et 3,8 millions de tonnes de CO2 rejetées dans l’atmosphère inutilement chaque année.

La faute incombe, selon les responsables de centres informatiques, aux outils de supervision qui ne sont pas adaptés. 72% d’entre eux se contentent de surveiller la charge des processeurs sans savoir à quoi elle correspond. Résultat ? 65% des administrateurs se sont aperçu, à posteriori, qu’ils avaient virtualisé des serveurs qui ne sont pas utilisés.

Pour faire évoluer cette situation, 1E vient de lancer le logiciel de supervision NightWatchman Server Edition. Il aide les entreprises à détecter les serveurs zombies et à mesurer la consommation électrique de chaque machine au regard de sa contribution réelle à la création de valeur ajoutée de l’entreprise.

NightWatchman Server Edition repose sur deux fonctionnalités clés :
1. Useful Work Analysis : ce module mesure l’électricité consommée lorsque le serveur exécute des opérations « métier » et des opérations d’entretien (patch, antivirus, etc.).
2. Drowsy Server : cette fonctionnalité permet d’abaisser la fréquence d’horloge des processeurs pour réduire la consommation électrique lorsque le serveur est inactif mais démarré.

Selon l’éditeur, ces deux fonctions permettraient de réduire la consommation électrique des serveurs de 12% sans remettre en cause l’architecture existante.

Source : http://www.1e.com/Downloads/Articles/PressRelease/1E_server_study_release.pdf

Frédéric Bordage

Expert Green IT et numérique responsable, j'ai créé GreenIT.fr en 2004 et lancé les sujets de l'éco-conception logicielle en 2009, puis de la conception responsable de service numérique en 2013. Je conseille des organisations privées et publiques sur ces sujets. Et anime, en plus de GreenIT.fr, le Club Green IT et le Collectif Numérique Responsable.

Site web - Twitter - Facebook - Linked In