Catégorie : Matériel

Frénésie de nouveaux achats high-tech

D’après le dernier baromètre The Phone House publié début octobre par l’institut BVA, face à la crise, 33% des français ont réduit leurs achats high-tech (mobiles, ordinateurs, MP3, GPS, smartphone, etc.) tandis que 46% les ont augmentés.

« En un an, nous assistons à un quadruplement global des équipements high-tech » explique le sondeur, qui indique que les français sont 2 fois plus nombreux qu’il y a un an à avoir acheter une clé 3G. Ils sont aussi 3 fois plus nombreux à posséder un smartphone (l’iPhone est plebscité) et 7 fois plus nombreux à s’être équipés d’un netbook ou d’un PC portable.

Plutôt s’équiper que de partir en vacances !
Pour s’équiper, les français vont jusqu’à rogner leurs budgets vacances (39% des sondés), loisirs (35%) et culture (34%) ! « En cette période de crise où les Français affirment avoir réduit leurs dépenses dans tous les domaines de leur vie quotidienne, le multimédia reste le dernier domaine de restrictions : indice d’évolution de -17 contre -27 pour les vacances » indique BVA. Bref, mieux vaut surfer sur son iPhone que de partir en vacances. Sidérant.

Paradoxalement, alors qu’ils continuent à s’équiper en masse, les français sont très sensibles aux différents sujets touchant à leur santé (téléphones portables notamment). Ils se sentent insuffisamment informés. « Mais cette situation infléchit encore très peu leurs pratiques et leurs actes d’achats : moins d’un quart regardent les taux d’émission [ndlr : d’ondes électromagnétiques] au moment de l’achat d’un téléphone portable » note l’institut de sondage.

Le baromètre n’indiquent pas si les français ont conscience de leurs actes. A priori, ce n’est pas le cas. Sinon comment expliquer que moins de 20% des déchets électroniques soient rapportés auprès de spécialistes pour être retraités sans pollution ? Les 80% restant polluent en effet les sols et les nappes phréatiques. Les métaux lourds contenus dans les équipements électroniques remontent la chaîne alimentaire et se retrouvent dans notre assiette.

A la lecture de ce sondage, les geeks ne sont peut-être pas si écolo que ça… et un travail pharaonique d’information et de sensibilisation reste encore à faire pour éviter que les accros de la technologie ne s’empoisonnent eux-mêmes avec les métaux lourds des appareils qu’ils jettent sans autre considération.

source : http://www.bva.fr/fr/sondages/3eme_vague_de_l_observatoire_des_nouvelles_technologies.html

Frédéric Bordage

Expert en green IT, sobriété numérique, et numérique responsable, j'ai créé la communauté GreenIT.fr en 2004. Je conseille des organisations privées et publiques, et anime GreenIT.fr et le Collectif Conception Numérique Responsable (@CNumR).

Site web - Twitter - Facebook - Linked In