Catégorie : Recyclage

Matériel re-conditionné : 60 à 80% d’économies

Les besoins toujours importants des nouvelles versions de logiciel et les règles comptables poussaient jusqu’à présent les entreprises à renouveler leur parc informatique obsolète avec du matériel neuf, en moyenne tous les 4 ans pour les postes bureautiques et tous 3 ans pour des postes de travail spécialisés. Mais, face aux crises écologique et économique, les entreprises changent peu à peu d’attitude. Elles cherchent désormais à faire des économies tout en préservant l’environnement.

D’un point de vue environnemental, « le renouvellement du parc pour la seule raison de meilleurs performances énergétiques du boîtier d’alimentation est un non sens. Les gains environnementaux et économiques sont loin d’atteindre les gains obtenus en prolongeant l’utilisation des machines » constate Françoise Berthoud, responsable du groupe de travail eco-info au CNRS.

« Les appareils électroniques ont un impact extrêmement important pendant la phase de production : génération de gaz à effet de serre, quantité d’eaux usées générées, quantité de ressources non renouvelables prélevés, quantité de métaux lourds et de polluants générés, etc. » précise-t-elle. CNRS-Francoise_Berthoud_small.jpgLa mesure la plus efficace, tant en terme économique qu’écologique, reste la réduction globale de la production, par une augmentation de la durée de vie des matériels. Certains constructeurs comme HP et Dell prolongent donc la durée de garantie de leurs matériels : 5 ans pour HP et jusqu’à 7 ans chez Dell.

Outre le prolongement de la durée de vie des parcs informatiques, les entreprises commencent à s’équiper avec du matériel d’occasion reconditionné. Quel intérêt économique y-t-il à acheter un poste de travail neuf, deux à trois fois plus cher, alors qu’un matériel d’occasion fait parfaitement l’affaire dans 80% des cas ? Une question qui se posent de plus en plus de directions informatiques. « Sur les 197 millions de PC mis au rebut en 2007, 44% ont été re-conditionnés pour le marché de l’occasion, soit une augmentation de 22% en 2 ans » constate Gartner dans une récente étude.

Coût et disponibilité
La filière du matériel informatique d’occasion s’organise pour répondre aux attentes des entreprises. A l’image de Broksys spécialisés dans les serveurs HP et de Cegetech spécialisé dans les systèmes IBM, les « brokers » se spécialisent par marque (IBM, HP, etc.) et par type de matériel : réseau, poste de travail, serveurs, etc.

Sur le marché des serveurs et mainframe, « le coût n’est pas toujours la première motivation de nos clients » remarque Mendy Hatem, responsable commercial de Broksys. « Ils cherchent parfois à remplacer un matériel ou un composant qui n’est plus disponible chez le fabricant » explique-t-il.

En revanche, le coût d’achat est bien le « premier moteur du développement des ventes de postes de travail reconditionnés » constate Philippe Vernin, co-fondateur du site www.materiel-informatique-occasion.com.

Un matériel fiable, garanti 6 mois à 3 ans
Le temps des bidouilleurs est révolu. Les brokers assortissent tous leur matériel de 3 mois à 3 ans de garantie. « La peur de la panne constitue le principal frein à l’achat d’un matériel d’occasion » explique Philippe Vernin. « Pourtant, il y a statistiquement moins de chance qu’un matériel professionnel re-conditionné tombe en panne comparé un matériel neuf moins cher mais dont les composants sont de moins bonne qualité » ajoute-t-il. Ce spécialiste du matériel professionnel d’occasion propose 6 mois de garantie par défaut et 6 mois supplémentaires en option.

« Nous ne vendons que du matériel de grade A ou A+, c’est à dire sans pixel défectueux ou de plasturgie cassée » explique Philippe Vernin. Un critère déterminant pour sélectionner son prestataire. Car l’autre crainte est liée à l’état général de la machine, surtout s’il s’agit d’un ordinateur portable ou d’un poste de travail vendu avec un écran plat. La dalle LCD est en effet le composant qui s’abîme le plus facilement. Pour éviter les mauvaises surprises, il n’est donc pas inutile d’appeler le vendeur avant de commander un matériel en ligne.

Des options comme pour le matériel neuf
Pour coller aux spécificités de chaque entreprise, le matériel reconditionné est proposé avec des options comme pour le matériel neuf : ajout de mémoire, disque dur de plus grande capacité, extension de garantie, etc.

Si l’offre la plus développée est celle des postes de travail et des PC portables, on trouve de tout d’occasion : mainframe, équipements réseau, imprimantes, écrans, périphériques, composants, matériel Apple, etc. Reste donc à trouver le bon vendeur. Certains comme UsedCisco.com et hardware.com se spécialisent uniquement dans le matériel réseau. Sorepi (materiel-informatique-occasion.com) se distingue par sa large gamme de matériels et en livrant toutes ses machines équipées d’OpenOffice.org 3.0 et de l’antivirus Avast. Eco Informatique livre ses postes avec Ubuntu. Ecodair aide à l’insertion professionnelle de personnes handicapées, etc.

Jusqu’à 98% d’économies
Côté économies, le jeu en vaut la chandelle. Le spécialiste mondial du matériel Cisco d’occasion, UsedCisco.com, propose des commutateurs jusqu’à 98% moins chers que le prix constructeur. Commercialisé 5.995 dollars en prix catalogue, le switch Cisco WS-X4148-RJ45V est vendu 175 dollars avec trois ans de garantie ! « Sur les postes de travail et les PC portables, qui constituent le gros des ventes, on oscille entre 20 et 40% du dernier prix de vente, soit une économie de 60 à 80% » précise Philippe Vernin. Pour proposer de tels tarifs, les spécialistes du domaine récupèrent des parcs entiers auprès des grands comptes.

UsedCisco_com-screenshot.jpg

Frédéric Bordage

Expert Green IT et numérique responsable, j'ai créé GreenIT.fr en 2004 et lancé les sujets de l'éco-conception logicielle en 2009, puis de la conception responsable de service numérique en 2013. Je conseille des organisations privées et publiques sur ces sujets. Et anime, en plus de GreenIT.fr, le Club Green IT et le Collectif Numérique Responsable.

Site web - Twitter - Facebook - Linked In