Catégorie : ActeursCatégorie : Energie

Google compense son CO2

Il y a quelques jours, Fred abordait le sujet de la compensation des émissions de CO2 des sites web à l’occasion d’un article sur WattImpact.

Google vient d’expliquer sur son blog qu’il a acheté assez de certificats volontaires pour compenser toutes ses émissions de 2007 et en partie celles de 2008.

Google a lancé cette initiative de compensation volontaire en juin 2007. Mais son responsable énergie, Bill Weihl, explique que face à l’immaturité du marché, le géant de la recherche a eu toutes les difficultés du monde pour trouver des projets pertinents.

Google n’achète pas de certificat en vrac sur la bourse des quotas carbone, mais préfère investir dans des projets précis. Le projet retenu par Google consiste à capturer du méthane dans une décharge de New York. Pour sélectionner ce projet, Google s’est appuyé sur le cabinet Winrock International. En France on peut par exemple s’adresser à CreditCarbone.com.

Le mécanisme du certificat est simple : une entreprise qui absorbe plus de CO2 qu’elle n’en produit peut émettre des certificats carbone payants. En achetant ces certificats, Google compense ses émissions de CO2. Aux Etats-Unis, le cours des certificats est d’environ 3,5 dollars par tonne de CO2.

e-certificat-credit_carbone-mecanisme-schema.jpg
source : http://googleblog.blogspot.com/2009/05/reducing-our-carbon-footprint.html

Frédéric Bordage

Expert Green IT et numérique responsable, j'ai créé la communauté GreenIT.fr en 2004. Je conseille des organisations privées et publiques et anime, GreenIT.fr, le Club Green IT et le Collectif Conception Numérique Responsable (@CNumR).

Site web - Twitter - Facebook - Linked In